COMMUNIQUÉ DE PRESSE publié le 03 nov. 2014 • Département / Unité Affaires européennes Technologie & InnovationAdvocacy area Spectre

Une étude indépendante confirme la position adoptée par le secteur de la radiodiffusion en matière de préservation du spectre

Une étude portant sur l'utilisation future du spectre radioélectrique (la ressource finie rendant possible l'accès à la télévision en accès libre) conclut que son utilisation la plus précieuse pour les 15 années à venir au moins demeurera la télévision numérique terrestre (TNT).

 De prestigieuses organisations de ce secteur, parmi lesquelles l'Union Européenne de Radio-Télévision (UER), Broadcast Networks Europe (BNE), Abertis Telecom, Arqiva, la BBC et TDF ont commandé au cabinet Aetha cette étude sur la bande spectrale à ultra hautes fréquences (UHF) dans l'UE. 

La bande UHF (470 à 862 MHz), essentielle pour la distribution des services radiodiffusés, est la seule gamme de fréquences susceptible d'être utilisée pour la diffusion de la télévision. Certaines tranches de la bande UHF ont déjà été mises à la disposition des services mobiles et les opérateurs de ces services accroissent la pression qu'ils exercent en faveur de l'ouverture de la bande des 700 MHz.

L'analyse réalisée par le cabinet Aetha prouve que la bande spectrale UHF est quatre fois plus précieuse pour la TNT que pour les opérateurs mobiles, même en retenant les prévisions les plus ambitieuses en matière de hausse du trafic des données échangées par le biais de services mobiles.

Le rapport conclut que rien ne justifie de prévoir une attribution de cette bande à titre co-primaire lors de la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-15) prévue l'année prochaine, dans le cadre de laquelle les autorités de régulation étudieront et, le cas échéant, modifieront le Règlement des radiocommunications, traité international réglementant l'utilisation des fréquences spectrales.

Aetha estime que toute perte de fréquences UHF nuirait à la qualité des services de télévision en Europe et invaliderait tout investissement futur des opérateurs de TNT.

Simon Fell, Directeur du Département Technologie & Innnovation de l'UER, a déclaré que cette étude prouve la valeur économique considérable de la plateforme TNT pour les Européens, ainsi que le rôle fondamental joué par les fréquences UHF dans la distribution du contenu audiovisuel.

"En revanche", a ajouté M. Fell, "les prévisions en matière de trafic mobile, y compris les plus optimistes, ne peuvent plus justifier la prétention des réseaux mobiles à une quantité plus importante de spectre UHF. Nous accueillons favorablement ce rapport et espérons vivement que les administrations européennes aboutiront aux mêmes conclusions, dans le but de continuer à garantir aux Européens un accès universel et gratuit à un vaste éventail de programmes et de contenus radiophoniques et télévisuels, ainsi qu’à d'autres services par voie hertzienne."

L'étude du cabinet Aetha peut être téléchargée ici.