ACTUALITÉ publié le 29 janv. 2020 • Département / Unité Média Radio

La BBC fête les 20 ans de son programme New Generation Artists

La BBC revient sur les vingt ans de son programme à succès, New Generation Artists (NGA), qui a aidé près de 130 jeunes musiciens à se construire une carrière internationale. Radio 3 fête cet anniversaire par une semaine de concerts en direct et enregistrés, qui s’achèvera le 1er février avec 14 heures d’émission en direct, disponibles sur MUS (SM/2020/01/25/01-04). Dans une interview Web avec l’UER, Emma Bloxham, productrice à Radio 3, évoque les joies et les défis qu’elle a connus en tant que responsable du programme.

Q: Janine Jansen, Alice Coote, Benjamin Appl : la liste des artistes NGA qui ont entrepris une brillante carrière au cours des vingt dernières années est déjà très impressionnante. Emma, pouvez-vous nous retracer rapidement l’histoire du programme ? Comment tout a commencé en 1999 ?

Emma Bloxham: Par une idée de mon prédécesseur, Adam Gatehouse, qui voulait soutenir les jeunes artistes au moment où ils commencent leur carrière internationale, en leur proposant des enregistrements en studio, des rendez-vous avec nos orchestres de la BBC, de nouveaux projets et des représentations dans quelques-uns des plus prestigieux festivals et salles du Royaume-Uni.

Q: Le format original du programme a-t-il changé au cours des années ?

EB: Pas fondamentalement. L’objectif du programme reste d’offrir la possibilité de travailler en studio, ce qui, comme on le sait, est assez rare de nos jours ! C’est une occasion formidable pour un jeune musicien de faire un enregistrement, d’un CD par exemple, sans penser nécessairement à la postérité. Nous ne visons pas la perfection : ces enregistrements sont des instantanés de la vision qu’a un artiste, à un moment donné, d’une œuvre donnée. Et c’est précisément ce qui est précieux. Tous ceux qui participent à notre programme jugent très utile de travailler avec notre équipe de producteurs et d’ingénieurs du son. Et il est étonnant de constater tout ce qu’ils apprennent en écoutant leurs propres enregistrements en une séance de trois heures !

Tous les participants peuvent également se produire dans notre prestigieuse série de concerts du lundi midi (Monday Lunchtime Concert), au Wigmore Hall (tous diffusés en direct sur Radio 3). Ils ont aussi l’occasion de recevoir de nouvelles propositions, grâce au partenariat que nous avons conclu de longue date avec la Royal Philharmonic Society.

Depuis que j’ai pris les rênes du programme, je me suis attachée à développer les opportunités de concerts et de festivals : il est très important, pour les artistes NGA, de pouvoir jouer aux quatre coins du Royaume-Uni et, pour les auditeurs de Radio 3, de pouvoir les voir et les écouter ! Ainsi, nous avons diffusé en direct depuis la nouvelle salle du Conservatoire Royal de Birmingham tous les jours de cette semaine et, en février, nous ouvrirons à quatre artistes (deux anciens et deux nouveaux participants au programme) la salle de Snape Maltings, un lieu idéal pour que de jeunes musiciens puissent se rencontrer, travailler ensemble sur un répertoire et se produire ensuite en concert.

Ce dont je suis le plus fière, c’est la diversité des expériences vécues par les jeunes artistes dans le cadre de notre programme. Nous n’ignorons pas que tous les artistes et tous les groupes sont différents, et nous sommes en mesure d’offrir une programmation adaptée à chacun d’eux. Ainsi, le pianiste Pavel Kolesnikov (2014-16) a pu réaliser des enregistrements en studio d’un répertoire sur lequel une maison de disques n’aurait peut-être pas misé à ce stade, et les auditeurs de Radio 3 ont pu écouter de merveilleux enregistrements de Carl Philipp Emanuel Bach ou de Louis Couperin. Le violoniste ukrainien Alexeï Semenenko n’avait presque jamais pratiqué la musique de chambre lorsqu’il a rejoint le programme en 2017. Pendant les deux années passées avec nous, nous lui avons présenté le trio Amatis et l’altiste Eivind Ringstad. Ensemble, ils se sont produits avec brio au Festival international d’Édimbourg l’année dernière. Et le mois prochain, Alexeï se joindra de nouveau à Eivind, mais aussi à Elisabeth Brauss (piano) et à Anastasia Kobekina (violoncelle), pour jouer au Snape. Il clôture ainsi son séjour parmi nous après avoir vécu de merveilleuses expériences musicales et noué des amitiés pour la vie !

Q: Parlez-nous un peu de la cuvée 2019-2021. Cette promotion rencontrera en partie celle de 2018-2020, n’est-ce pas ?

EB: En effet, la durée du programme est d’un peu plus de deux ans pour chaque promotion. Mais je ne voudrais pas que les artistes aient l’impression que tout est fini au bout de cette période. Je préfère nous imaginer comme une famille, toujours plus grande, l’adhésion au programme n’étant que le début d’une relation de longue durée avec Radio 3.

Parmi la nouvelle promotion, Alexander Gadjiev, un merveilleux pianiste italo-slovène, mettra en œuvre plusieurs projets intéressants. Le Consone Quartet, venu du Royaume-Uni, sera notre premier quatuor d’instruments d’époque… il est fantastique ! Ema Nikoslovska est une incroyable jeune mezzo-soprano d’origine macédonienne et canadienne. L’Américain Eric Lu, un pianiste splendide, sera probablement connu de certains de nos auditeurs, car il a été lauréat du concours de Leeds. Johan Dalene est un très jeune violoniste suédois, de 19 ans, qui a déjà fait forte impression. Il a débuté en tant que soliste avec l’Orchestre symphonique de la BBC, juste avant Noël, en interprétant le Concerto pour violon nº 1 de Bruch. Nous avons aussi un guitariste de jazz, Rob Luft, autre musicien britannique plein d’élégance. Enfin, l’altiste Timothy Ridout, également britannique, a aussi fait ses débuts au sein de l’Orchestre symphonique de la BBC avant Noël, avec le Concerto pour alto de Bartók. Il aime beaucoup travailler en formation, comme tous les altistes ! C’est pourquoi l’Orchestre symphonique de la BBC réfléchit déjà à la musique sur laquelle il pourrait réunir Timothy and Johan. La Symphonie concertante de Mozart ? Le Double concerto de Britten ? Pour le savoir, gardez un œil sur la programmation !

Q: Parlez-nous des festivités du vingtième anniversaire, qui se tiendront au Wigmore Hall le samedi 1er février, et qui rassembleront d’anciens et de nouveaux artistes du programme NGA.

EB: Eh bien, depuis notre dixième anniversaire, nous avons deux fois plus d’artistes à mettre en vedette ! Nous comptons aujourd’hui quelque 130 anciens. S’ils devaient tous se produire en l’espace de 24 heures, ils ne disposeraient que de six minutes chacun. C’est pourquoi les festivités dureront une semaine, qui s’achèvera par une programmation spéciale d’une journée entière, le 1er février. Chaque jour, nos programmes du matin, les Breakfast et Essential Classics, présenteront des interprétations de plusieurs anciens du programme. Notre émission quotidienne Lunchtime Concert diffusera quatre concerts enregistrés à Birmingham, avec d’anciens et de nouveaux participants au programme. Notre Afternoon Concert célébrera notre relation avec l’UER en réunissant des artistes très souvent écoutés en Europe : Paul Lewis, Lisa Batiashvili, Alban Gerhardt, Simon Trpceski… une véritable explosion de musique ! Radio 3 in Concert présentera des interprétations de plusieurs anciens, aujourd’hui renommés, comme Alice Coote, Benjamin Grosvenor et Igor Levit. Nous passerons également un concert enregistré avant Noël au Mozartfest de Bath avec le quatuor Aris, Eivind Ringstad et le seul corniste que nous ayons eu (jusqu’à présent !), Alec Frank Gemmill. Et samedi, nous diffuserons en continu, de 9 heures à 1 heure, des enregistrements de disques figurant dans nos archives ou dans celles de l’UER ! Nous serons aussi en direct depuis le Wigmore Hall pour quatre concerts donnés par des anciens de différentes promotions, dans de nouvelles combinaisons de musique de chambre. Cette journée, qui promet d’être inoubliable, sera offerte par la BBC aux Membres de l’UER. Nous vous souhaitons d’en profiter !

Contact detail

Richard Cole
Traducteur principal et éditeur musical
+41 22 717 2693
cole@ebu.ch