L'avenir des médias de service public

Élaborez une stratégie pour l'avenir de votre organisation
grâce à nos planifications de scénarios et nos études de marché

Le monde dans lequel nous vivons se transforme à une vitesse telle que la plupart des médias accusent un temps de retard. Pourtant, s’il veut être en mesure de relever les défis de demain, l'audiovisuel de service public doit résolument mettre le cap sur le changement.

Pour réussir, il faut tirer les leçons de l'évolution du marché et étudier les grandes tendances. Ce n'est qu'ainsi que l'audiovisuel public pourra élaborer des scénarios, envisager son avenir et prospérer.

L'UER a entamé toute une série d'études et d'initiatives sur ce sujet fascinant : l'avenir, et en particulier l'avenir des médias audiovisuels européens.

Études et recherche

...

L'audiovisuel de service public à l'horizon 2027

L'unité Stratégie de l'UER a mené une réflexion sur les principaux...

L'unité Stratégie de l'UER a mené une réflexion sur les principaux éléments du marché et anticipé leurs effets sur les stratégies de l'audiovisuel de service public pour les cinq prochaines années. Vous trouverez des données et des recommandations à l'intention des MSP, répartis en quatre catégories principales : société, technologie, contenu et confiance, et distribution.

L'étude décrit le consommateur et les marchés de 2027 et résume le jugement qui sera porté sur l'audiovisuel de service public d'ici cinq ans.

Télécharger cette publication Membres seulement
...

Beyond The Horizon: Outlook to 2032

Les deux rapports d'Oliver & Ohlbaum Associates abordent l'orientation future des marché...

Les deux rapports d'Oliver & Ohlbaum Associates abordent l'orientation future des marchés européens de l'audiovisuel et de l'audio. Chaque document analyse trois scénarios différents pour 2032 dans le contexte du paysage médiatique. Dans les deux cas, une transition régulière vers le numérique est envisagée en tant que scénario de base, complété par deux scénarios de substitution en fonction du rythme du changement. Ces études décrivent les incidences sur tous les acteurs du marché, en se concentrant sur les médias de service public et leurs réponses potentielles.

N.B. : En cliquant sur "Télécharger cette publication" ci-dessous, vous téléchargerez un fichier zip contenant les 2 rapports complets ainsi que les 2 résumés de rapport.

Télécharger cette publication Membres seulement
...

Le futur paysage médiatique européen

Le Copenhagen Institute for Future Studies (CIFS) sonde l'avenir à travers 15 mégatendanc...

Le Copenhagen Institute for Future Studies (CIFS) sonde l'avenir à travers 15 mégatendances et 15 problématiques critiques qui pourraient façonner les marchés des médias d'ici 2035. Ces questions critiques s'articulent en quatre dimensions : les futurs consommateurs, les technologies du futur, l'avenir de l'audiovisuel public et l'avenir de l'Europe.

Le document aborde également l'art de la réflexion sur la durée et l'élaboration de stratégies à long terme à partir d'une réflexion sur l'avenir.

Télécharger cette publication Membres seulement

Principales conclusions

1. Il ne s'agit pas de faire des prévisions

L'élaboration de scénarios ne consiste pas à prévoir et à prédire, mais à analyser les tendances et les incertitudes qui pourraient esquisser l’avenir. Il ne s’agit cependant pas de « quantifier » cet avenir, mais plutôt d’identifier les obstacles et les facteurs d’accélération du changement. Les scénarios doivent être considérés non pas comme une image exacte de ce qui pourrait se produire, mais comme un outil permettant de nous positionner par rapport aux multiples résultats possibles.

Inscrivez-vous au cours d'EBU Academy sur la planification de scénarios.

2. Envisager des horizons temporels multiples

Les organismes de médias se trouvent au centre d'un véritable vortex numérique et doivent entreprendre leur transformation dans un environnement en constante évolution, ce qui ne facilite pas la réflexion à long terme. En réalité, seule une judicieuse association de décisions tactiques à court terme (1 à 2 ans) et d'une planification stratégique à moyen terme (2 à 5 ans), le tout lié à des perspectives à long terme (5 à 10 ans), peut permettre à l'audiovisuel public de se préparer à ce qui l'attend.

Plus d'informations sur l'art de la réflexion à long terme dans le rapport du CIFS (page 10)

3. Il n'y a pas de scénario pour un retour en arrière

L'avenir potentiel des marchés des médias dépend de nombreuses inconnues. Mais une chose est sûre : les préférences du public et les conditions du marché continueront d'évoluer au profit d’une connectivité accrue et de nouveaux modes de consultation et d'écoute en ligne. La présence dans l'univers numérique et une stratégie de distribution de plus en plus neutre et adaptée à toutes les plateformes constituent une priorité absolue à court terme. Pour l'audiovisuel public, c'est le tout premier facteur de survie à long terme. Aucune des études explorant l'avenir n'envisage de scénario qui s'écarterait de cette voie.   

Plus d'informations sur les principaux scénarios et les solutions alternatives pour 2032 dans les rapports O&O - Rapport audiovisuel et audio (pages 5-6)

4. Trois domaines à haut risque

Le public adoptera les plateformes d'agrégation. Ce sont bien sûr les géants de la technologie qui détiennent les clés des technologies et des données utilisateurs, ce qui signifie qu'ils sont en mesure de comprendre les attentes du public et d’y répondre. Tous ces défis à relever convergent autour de la question centrale de l'importance de l'audiovisuel public. Comprendre leurs publics, interagir avec les grandes plateformes technologiques et réaffirmer leur propre importance sont les trois priorités majeures des médias de service public.

Pour en savoir plus sur les domaines à haut risque, consulter le rapport Horizon 2027 de l'UER (page 6)

5. Des comportements changeants

L’utilisateur de demain manifestera des comportements plus fluides, en raison d’une mobilité mondiale accrue et un temps d'attention de plus en plus fragmenté. Dans le même temps, l'usager reste fidèle aux marques médiatiques de son choix tout en constituant de nouveaux types de communautés en ligne. La confiance reste un facteur primordial et s'élargit à de nouvelles dimensions, telles que l'identité numérique.

Plus d'informations sur les futurs consommateurs dans le rapport CIFS (page 13 à 18)

6. Une démographie changeante

Non seulement les habitudes du public vont-elles changer, mais les publics eux-mêmes dans leur essence et leur nature vont également évoluer. Certes, les populations européennes se rallient aux nouvelles technologies, mais elles vieillissent et s'éloignent des villes de l'ouest de l'Europe pour se déplacer vers l'est, tout en se rendant moins souvent au bureau. Les jeunes ont besoin d'être soutenus pour faire entendre leur voix et d'innover en matière d'échanges et de communication.

7. Les technologies, partout et en tout temps

De la production à la distribution jusqu'au public, les technologies émergentes vont redéfinir toutes les étapes de la chaîne de valeur de l’audiovisuel, tout en continuant à perturber l'environnement concurrentiel des médias de service public. Les évolutions technologiques continueront d'avoir des répercussions sur l'accès aux services et aux applications de l'audiovisuel public à court et moyen termes. L’on pense ici à la place accrue qu’occupent les appareils intelligents, enceintes et téléviseurs par exemple. La technologie restera également primordiale à long terme, avec notamment l'avènement d'environnements plus immersifs.

Plus d'informations sur les technologies dans le rapport UER Horizon 2027 - pages 18 à 20

8. Partenariats et collaborations

Les marchés audiovisuels seront tiraillés entre la fragmentation et l'agrégation des contenus et des services par des contrôleurs d'accès de plus en plus puissants. Une tension similaire se fait sentir entre l'attrait d’un contenu produit par les mastodontes médiatiques et la demande de programmes locaux. Une réponse sans ambiguïté à ces deux défis consisterait à renforcer les partenariats et à favoriser de nouvelles collaborations autour de coproductions, de mises en commun des ressources journalistiques et d'initiatives politiques et sociétales plus larges.

Pour plus d'informations sur la nécessité de renforcer les collaborations, voir les rapports d'O&O (page 33-34)

9. La confiance, une denrée de plus en plus rare et précieuse

La variété des sources d'information augmente chaque jour, tandis que la transparence de leurs sources s'opacifie. Le consommateur se tourne de plus en plus vers le numérique pour exprimer ses attentes, mais la confiance dans ces plateformes est faible, et pour cause. L'audiovisuel public doit à la fois s'adapter à ces plateformes pour continuer à répondre aux attentes de son public et inventer de nouvelles techniques pour le préserver et l'informer.

10. L'avenir de l'audiovisuel public après 2032

L'avenir des marchés des médias ne pourra se définir sans tenir compte de considérations liées aux valeurs. Des principes tels que l'indépendance, la confiance et la transparence devront être réexaminés et renforcés au travers de nouveaux cadres adaptés à la refonte du paysage numérique. Il faut acquérir la capacité à en maîtriser la compréhension.