Étude sur les fausses nouvelles

image-from-the-document-manager

C’est depuis l’année dernière, avec le référendum sur le Brexit et les élections aux États-Unis, que la problématique des fausses nouvelles (fake news) prend de l’importance. Cette expression désigne des informations mensongères ou intentionnellement trompeuses, communiquées en ligne ou par le biais des réseaux sociaux. Aujourd’hui, les  fake news semblent devenir une tendance inéluctable qui menace le processus démocratique, tout particulièrement dans les périodes précédant les élections.

Les médias de service public (MSP) doivent-ils se préoccuper de la propagation incontrôlable des fake news? Doit-on dénier toute importance à ce phénomène, en rappelant que la vérification des faits est après tout partie intégrante du journalisme ? Les MSP doivent-ils aider les réseaux sociaux à filtrer les fausses nouvelles et à en empêcher la diffusion ?

L’UER a décidé de mener une étude auprès de ses organismes Membres afin d’évaluer l’importance que ces derniers accordent à l’essor des fake news sur les réseaux sociaux et d’identifier les mesures qu’ils ont prises ou qu’ils prévoient de mettre en œuvre, dans leurs rédactions, pour faire face à ce problème. Les organismes participants étaient également invités à indiquer s’ils collaborent ou prévoient de collaborer avec Facebook ou Google, ou s’ils comptent participer à un programme de vérification des faits.

Cette étude a été présentée aux rédacteurs en chef à Helsinki en mars 2017, puis aux Contacts Actualités réunis à Rome en mai 2017.

Qui a participé

Ce sont au total 21 organismes Membres de l’UER (l’ARD, la BBC, BR, Channel 4, DR, la DW, France Télévisions, la HRT, MTVA, NOS, NRK, l’ORF, la RAI, la RTP, la RTS, SRF, TF1, la VRT, YLE et la ZDF), ainsi que l’ERNO,  qui ont participé à cette étude, réalisée dans le courant du premier trimestre 2017.

Principales conclusions de notre étude sur les 'fake news'

  • Tous les organismes participants considèrent comme prioritaire la lutte contre les fake news.
  • Seize d’entre eux ont pris des mesures en matière de vérification des faits, ou prévoient de le faire.
  • La moitié d’entre eux participe à une initiative de vérification de faits ou prévoit de le faire.
  • L’étude dénombre les Membres qui ont été contactés par des plateformes appartenant à  des tiers pour prendre part à des initiatives de vérification des faits, recense les réponses qu’ils ont apportées et fait le point sur leurs raisons de conclure ou non des partenariats dans ce cadre.
  • Plus de la moitié des Membres interrogés s’est dite favorable au lancement d’une initiative UER en matière de vérifications des faits. 

Que fait l'UER

Les fausses informations, les sources peu fiables et la polarisation suscitent de la méfiance à l’égard du journalisme.

Le Conseil exécutif de l’UER a donc fait du "journalisme de qualité" l’une des priorités stratégiques de l’Union pour 2017 et 2018. Ainsi donc, une initiative transversale menée par le Département Médias a été lancée pour mettre en lumière la fiabilité des MSP en tant que sources d’informations et rappeler la nécessité de diffuser les nouvelles dans différents formats, pour tous les publics. La feuille de route définie pour cette initiative sera communiquée aux Membres de l’Union au cours des prochains mois. 

Contact detail

Ezra Eeman
Responsable des médias numériques
+41 79 376 8758
eeman@ebu.ch
LinkedIn
Anne-Marie Lupu-Morel
Responsable de projet changement numérique
+41 22 717 2028
lupu@ebu.ch
LinkedIn

Downloads Members Only

Relevant Links

EBU Media Lunchtime Talk showcased PSM initiatives to counter fake news and disinformation (29 Mar 2017)

Filter bubbles and fake news were at the heart of the 13th session of the EBU Legal and Public Affairs Assembly (6-7 Apr 2017)

Download fake news-related presentations from EBU Legal and Public Affairs Assembly in Madrid. Members Only

Masterclass Verification in the newsroom: digital newsgathering with confidence (1-2 June, 2017)

More about Digital Media