COMMUNIQUÉ DE PRESSE publié le 08 déc. 2021

Une nouvelle initiative de partage de contenus touche un large public en Europe

Un service d'information novateur, bénéficiant du soutien de 11 radiodiffuseurs nationaux, a enregistré plus de 23,5 millions de vues en à peine cinq mois.

Lancé en juillet de cette année, « Vu d’Europe » répond à la demande croissante d'informations dignes de confiance, une demande qui se fait d’autant plus pressante que le contexte actuel est marqué par l’essor des campagnes de désinformation et de la rhétorique populiste.

Ce service est le fruit des efforts de plusieurs organismes de médias de service public (MSP), en provenance de Belgique (RTBF), de Finlande (Yle), de France (France Télévisions), d'Allemagne (BR-ARD), d'Irlande (RTÉ), d'Italie (RAI), du Portugal (RTP), d'Espagne (RTVE), de Suède (Sveriges Radio) et de Suisse (SWI swissinfo.ch), ainsi que de la chaîne franco-allemande ARTE.

Au cours des cinq derniers mois, les articles publiés par le biais de flux dédiés sur les sites web des radiodiffuseurs participants ont été consultés près de 24 millions de fois. « Vu d’Europe » enregistre de surcroît un taux de clics d'environ 4,5 %, ce qui est nettement supérieur aux standards du secteur.

Eric Scherer, président du comité Actualités de l'UER et directeur de l'Innovation et des Affaires internationales à France Télévisions, déclare :

"Cette initiative pionnière permet aux médias de service public d'ouvrir de nouvelles fenêtres pour nos concitoyens et concitoyennes, alors que d'autres s'emploient à les fermer."

Delphine Ernotte Cunci, présidente de l'UER (l’association de MSP européens qui assure la coordination du projet), abonde dans le sens de M. Scherer :

"La capacité des MSP européens à offrir une information de qualité en provenance d'autres pays d'Europe et à les mettre à disposition dans différentes langues ne s’inscrit pas seulement dans le droit fil de la mission qui leur est dévolue, c’est aussi un indispensable contrepoids à la désinformation, la diffusion et la distribution de fausses nouvelles par le biais des médias sociaux."

L’initiative « Vu d’Europe » recèle de surcroît un potentiel de développement considérable, puisqu'elle fait fond sur les ressources combinées des MSP européens qui investiraient chaque année près de 5,8 milliards d'euros dans la collecte d'informations.

Cette initiative a également offert aux radiodiffuseurs participants une chance unique de tester des systèmes d’intelligence artificielle (IA) et d'apprentissage automatique tels que l’outil EuroVOX, conçu par l’UER. EuroVOX entend notamment permettre au public d’accéder aux contenus souhaités dans une langue qu'il comprend. L’UER a également mis à disposition son système de personnalisation et recommandation baptisé PEACH.

Les possibilités d'échanges professionnels et d'innovation ont fait l’unanimité auprès des radiodiffuseurs participants. James McNamara, rédacteur en chef chez RTÉ News Digital, déclare à ce propos :

"L’initiative « Vu d’Europe » nous offre une occasion unique de nous familiariser avec le travail de nos collègues d’autres pays d’Europe et nous permet de savoir en temps réel comment nous couvrons la pandémie."

L’initiative « Vu d'Europe » est pilotée par un centre numérique ultramoderne, installé à l'UER et qui traite plus de 2 000 articles par jour, parmi lesquels des récits de témoin et des contenus extraits des médias sociaux qui sont soigneusement vérifiés par les équipes du service Social Newswire. Les radiodiffuseurs participants peuvent ainsi puiser dans un vaste réservoir de contenus dignes de confiance, qui répondent à des valeurs éditoriales communes.

Si ce centre numérique a pu voir le jour, c’est grâce aux fonds accordés par la DG Connect de la Commission européenne, qui a également apporté son soutien au lancement d'un service complémentaire, « La collection européenne », dirigé par ARTE.