Le paysage audiovisuel après le confinement

La pandémie de Covid-19 accélère les tendances qui se manifestaient déjà dans le secteur des médias. Indépendamment de leur impact immédiat sur le comportement du public durant les périodes de confinement et de semi-confinement en 2020, le marché sera bien différent, ce qui aura inévitablement une incidence sur les produits proposés et les acteurs concernés, les nouvelles habitudes de consommation des contenus audiovisuels étant appelées à s’inscrire dans la durée.

Pour approfondir ces tendances sur le plan de la recherche, Richard Broughton, de la société d’analyse de données Ampere Analysis, nous fera part de ses réflexions.

Richard Broughton compte plus de dix ans d’expérience dans l’analyse des industries de la télévision, du cinéma et de la communication. Il a conseillé de grandes multinationales actives dans les secteurs des médias, du sport, des télécommunications et de la technologie et possède une solide expérience en modélisation financière, en recherche quantitative et en stratégie. M. Broughton a piloté des projets de conseil personnalisés pour des entreprises de premier plan, dont de grands groupes, studios et sociétés de production, des fournisseurs de technologies et des groupes de télévision payante et de télécommunications, ainsi que des institutions réglementaires et gouvernementales.

Au cours de ce webinaire, Richard Broughton tentera de répondre aux questions suivantes :

  • Quelles sont les perspectives actuelles du marché et quels sont les facteurs de risque ?
  • Quels comportements adoptés pendant le confinement s’avéreront temporaires ou au contraire durables ?
  • Visionnage de vidéos et régularité en matière de consommation des médias : comment le Covid a-t-il modifié les habitudes de consommation des médias ?
  • La pandémie a-t-elle accéléré le passage à l’écoute en ligne, ou est-on revenu au statu quo ?
  • Quelle incidence la pandémie a-t-elle eue sur l’intérêt des consommateurs pour les événements sportifs et sur leur volonté de payer ?
  • Quelles sont les caractéristiques du marché « post-Covid » et que signifient-elles pour les titulaires de droits ?
  • Où les radiodiffuseurs européens se positionnent-ils aujourd’hui en matière de contenu et de stratégie commerciale ?
  • Quel est le nouveau marché des droits sportifs ? Les titulaires de droits sportifs voient-ils leur avenir s’obscurcir, faute de pouvoir stimuler la concurrence pour les droits ?
  • Les bizarreries structurelles du marché européen de la télévision signifient-elles que les opérateurs de télévision payante sont protégés des pires effets du phénomène de cord-cutting ?

Si ces sujets vous intéressent, inscrivez-vous sans tarder (Membres et Affiliés de l’UER uniquement).

Intervenant.e.s

Détails

Date: 

Date limite d'inscription: 28 janv. 2021

En ligne

Membres seulement

Contacts

Présentations Vidéos