ACTUALITÉ publié le 27 sept. 2018

L'UE souligne l'importance des MSP pour la démocratie

Pour protéger la démocratie, l'Europe doit protéger ses médias libres.

Telle est la conclusion de l'audition organisée au Parlement européen et consacrée au rôle des médias de service public (MSP) indépendants dans la démocratie en Europe, qui s'est tenue le 26 septembre à Bruxelles.

Parmi les participants figuraient des eurodéputés et de hauts responsables de Membres de l'UER en Autriche, Belgique, Grèce, Lituanie, République tchèque et Suède, qui sont tombés d’accord pour dire que des mesures urgentes devaient être prises pour protéger les médias libres et les MSP indépendants en Europe.

Cilla Benkö, membre du Conseil exécutif de l'UER et Directrice générale de la Radio suédoise, a notamment souligné que la démocratie libérale en Europe est actuellement remise en cause et que l'UE ne fait pas grand-chose pour mettre un terme aux attaques dirigées contre les médias libres.

Elle a déclaré : « Nous lançons un appel à l'action. La protection des médias libres et des médias de service public indépendants doit être une priorité pour l'UE. Il faut assurer une véritable indépendance aux MSP, leur garantir un financement pérenne et sauvegarder la mission large qui leur est conférée. »

L'audition, qui était organisée par des députés européens de différents partis, notamment Petras Austrevicius (ALDE), Tanja Fajon (SD), Eugen Freund (SD), Cecilia Wikström (ALDE) et Tadeusz Zwiefka (PPE), a réuni environ 70 participants.

Elle a permis aux eurodéputés de reconnaître publiquement le rôle important assumé par les MSP dans les démocraties vigoureuses. Cecilia Wikström a ainsi souligné le lien entre démocratie et MSP indépendants.

« La démocratie ne saurait exister sans liberté d'expression et sans liberté des médias », a affirmé pour sa part Mariya Gabriel, commissaire européenne à l'Économie et la Société numériques.

Jean Paul Philippot, Président de l'UER et Directeur général de la RTBF (la radio-télévision belge francophone), a souligné quant à lui que les MSP européens étaient de plus en plus mis à rude épreuve et qu’ils subissent des pressions de la part de responsables politiques qui tentent de les contrôler en réduisant leur budget. Les MSP européens affrontent de surcroît des concurrents de plus en plus féroces, qui souhaiteraient voir leur mission considérablement restreinte.

Ces difficultés ont un impact sur l'ensemble du Vieux Continent, et pas uniquement sur ses jeunes démocraties.

Parallèlement, l'UE semble pâtir de l’absence d’une politique probante en matière de médias, qui permettrait de protéger les médias libres en Europe et leur donnerait les moyens de contrer les attaques contre les médias libres et indépendants.

« Des MSP indépendants, professionnels et dotés d’un financement adéquat peuvent contribuer à résoudre les difficultés auxquelles la démocratie libérale fait face en Europe », explique Klaus Unterberger de l'ORF, Membre autrichien de l'UER, avant d’ajouter : « Aujourd'hui nous avons plus que jamais besoin des MSP, qui sont une voix digne de confiance. Des médias qui offrent des contenus vérifiés et de grande qualité, qui donnent la parole à tous ceux qui sont ignorés, et qui nourrissent la cohésion sociale de nos sociétés européennes confrontées à des défis majeurs. »

Dans ses remarques finales, le député polonais Tadeusz Zwiefka a demandé que les discussions sur l'importance des MSP pour la société se poursuivent dans le cadre d'une future réunion.

Contacts

Radka Betcheva
Responsable des relations avec les Membres - Europe centrale et orientale

+41 22 717 2006
betcheva@ebu.ch
LinkedIn