COMMUNIQUÉ DE PRESSE publié le 06 juin 2019 • Département / Unité Relations aux Membres et Communication Eurovision Sport

L’Eurovision Sport réalisera en Europe une couverture sans précédent de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™

USA v Japan: Final - FIFA Women's World Cup 2015
Photo by Lars Baron - FIFA/FIFA via Getty Images

L’Eurovision Sport s’enorgueillit de pouvoir confirmer que les radiodiffuseurs Membres de l’UER* réaliseront une couverture en direct sans précédent de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™ pour les fans européens de football. Ce sont en effet plus de 1 000 heures de programmes qui seront diffusées en direct pendant le tournoi.  Cette couverture exceptionnelle de la compétition, dont le coup d’envoi sera donné le 7 juin à Paris, est 5 fois plus importante que celle de l’édition précédente, en 2015.

L’Eurovision Sport proposera en outre un service en ligne afin de compléter la couverture télévisuelle européenne. Pour la première fois, les fans pourront accéder à la plateforme et sélectionner la couverture en direct des matchs de leur choix. Ensuite, ils seront redirigés vers leur radiodiffuseur national ou pourront accéder à des contenus en ligne, chaque minute de chaque match étant ainsi disponible en accès libre.

En réalisant cette couverture étendue, les médias de service public européens** unissent leurs efforts pour mettre résolument en lumière la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™ et plus généralement le football féminin, venant ainsi appuyer la stratégie de la FIFA visant à accroître le nombre de pratiquantes et à renforcer l’intérêt pour les matchs féminins. Grâce à cette couverture, des millions de téléspectateurs européens pourront assister à tous les buts et phases de jeu et ressentir l’enthousiasme du tournoi.

DES MILLIONS DE FANS POURRONT ACCÉDER AUX CONTENUS

Pascal Fratellia, Responsable du football à l’Eurovision Sport, déclare : « Nous sommes très fiers que nos Membres réalisent une couverture aussi étendue de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™. Il s’agit de l’un des événements sportifs les plus importants de l’année, que des millions d’adeptes voudront suivre. Nous sommes ravis de leur permettre de regarder tous les matchs de cette compétition, que ce soit à la télévision ou en ligne ».

 

Stefan Kürten, Directeur exécutif de l’Eurovision Sport, ajoute : « L’Eurovision Sport a eu à cœur de veiller à ce que la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™ soit mise pleinement en valeur dans les médias, et accessible au plus grand nombre. Nous sommes dévoués à la cause du sport et nous croyons fermement aux bienfaits que celui-ci procure aux individus, aux communautés et à la société. Nous avons tout particulièrement à cœur de respecter l’équilibre hommes-femmes dans notre portefeuille de droits. Nous sommes en effet conscients que les médias de service public sont essentiels pour le sport féminin, car ils lui donnent la visibilité qu’il mérite dans les médias généralistes et lui assurent une place dans le tissu culturel de la société, tout en inspirant les générations futures. La Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ revêt à cet égard une importance primordiale. »

L’Eurovision Sport, activité de l’Union Européenne de Radio-Télévision, a signé avec la FIFA un contrat jusqu’en 2022, concernant la diffusion de 13 compétitions de la FIFA sur 38 territoires au cours des quatre prochaines années, au premier rang desquelles la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™, ainsi que d’autres manifestations de la fédération. Ce contrat vient compléter l’accord supplémentaire conclu entre la FIFA et l’Eurovision Sport pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™.

NOTES

(*) Les 38 pays : Albanie, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan, Bélarus, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Estonie, Géorgie, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Israël, Kazakhstan, Kosovo, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Moldavie, Monténégro, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suisse, Turquie et Ukraine.

(**) Des radiodiffuseurs du Royaume-Uni, de France, d’Espagne, d’Allemagne, d’Italie, de Suède, de Norvège, de Finlande et de Russie font partie des autres radiodiffuseurs européens à avoir signé des accords individuels.