BLOG publié le 14 sept. 2020

Le cloud au service des médias européens

Antonio Arcidiacono, EBU Director of Technology & Innovation

Pour Antonio Arcidiacono, directeur du département Technologie et Innovation (T&I) de l'UER, la pandémie de Covid-19 offre une occasion unique d'accélérer le mouvement vers « une production à distance et distribuée reposant sur l'infrastructure IP et le cloud, ainsi que vers des infrastructures de distribution matures qui intègrent la nouvelle génération des modes de diffusion IP, qu'il s'agisse de radiodiffusion, de multicast ou d'edge-casting ». Le présent éditorial est paru pour la première fois dans le numéro de septembre de notre revue trimestrielle Tech-i.

Le Covid-19 a ouvert une porte ; il est temps pour nous de la franchir et d'accepter une nouvelle réalité qui s'accompagne de perspectives d'avenir prometteuses. En résumé, cela signifie qu'il faut accélérer le mouvement vers une production à distance et distribuée reposant sur l'infrastructure IP et le cloud, ainsi que vers des infrastructures de distribution matures qui intègrent la nouvelle génération des modes de diffusion IP, qu'il s'agisse de radiodiffusion, de multicast ou d'edge-casting.

Les nouvelles exigences en matière de production à distance qui se sont imposées avec force au cours des derniers mois nous poussent à rechercher de nouvelles solutions, en orientant les expériences actuelles en matière de production 5G et Live IP vers une stratégie de production économique et flexible, capable de surcroît d'optimiser les ressources. En fin de compte, l'objectif est d'aider les radiodiffuseurs publics européens à produire, recommander et personnaliser des contenus dotés de nouveaux attributs qui apportent une valeur ajoutée à un public composé de personnes à l'esprit ouvert, bien informées et responsables.

Un modèle européen

Il est important de souligner, cependant, que nous n'avons pas l'intention de copier les modèles existants adoptés par les grandes sociétés du Net, même si le dialogue engagé avec elles fait partie intégrante du processus (voir Revue Tech-i, no. 45, p. 6). Nous proposons plutôt une manière originale de répondre aux besoins du public européen tout en défendant la souveraineté médiatique du Vieux Continent. Les outils linguistiques et les algorithmes de recommandation basés sur l'intelligence artificielle doivent être consacrés à l'information, à l'éducation et au divertissement du « nouveau citoyen », partant d'une base technologique commune pour déboucher sur une gamme diversifiée d'applications et de secteurs. Une infrastructure distribuée en ligne opérant dans le cloud permettra d'imaginer de nouveaux formats qui interagissent avec des milliers d'utilisateurs et d’utilisatrices.

Tout cela est bien beau en théorie, mais nous devons encore passer à l'action, et pour cela, il faut un moteur. Mon rôle et celui de l'équipe T&I est donc celui d'un catalyseur de ressources, qui tire parti de l'expertise de chaque Membre de l'UER, qui propose de nouvelles idées ainsi que les produits et services qui en découlent, et qui mutualise ces ressources pour nous doter d'un avantage en matière d'innovation. En effet, c'est toujours vers l'innovation que nous devons tendre ; c’est en effet l'une des raisons d'être des médias de service public.

Notre vision s'est d'ores et déjà concrétisée par une série de succès. Parmi ceux-ci, on citera notamment le développement des outils PEACH pour la personnalisation et la recommandation, le lancement du projet EuroVOX (page 14), ou encore la création du groupe 5G Media Action, qui représente le secteur des médias dans l'écosystème de la 5G (page 5).

La collaboration entre MSP

La crise a accéléré les projets d'innovation dans toute la communauté des médias de service public. Elle nous oblige à surmonter nos résistances naturelles au changement et à sortir de notre zone de confort. En voici un exemple, qui émane de nos Membres belges : la solution de production dans le cloud mise au point conjointement par la VRT et la RTBF est passée rapidement du stade expérimental au déploiement du produit fini (page 7).

La quasi-totalité de nos Membres souhaite participer à nos tables rondes hebdomadaires, ce dont nous nous félicitons : ils unissent ainsi leurs efforts dans une même direction et leurs échanges favorisent l’émergence de solutions et d’idées nouvelles en vue de proposer au public, qui accorde une attention croissante aux MSP, une offre novatrice et convaincante. De nouvelles initiatives, qui seront rendues publiques dans les mois à venir, ont enfin atteint la masse critique nécessaire pour constituer, si l'on peut dire, une bande d'énergie circulant librement sans les résistances habituelles. De nouveaux projets ont rallié le soutien actif d'un grand nombre de nos Membres, souvent en collaboration avec l'industrie des médias au sens large.

La convergence des contenus et de l'expertise de nos Membres permet aujourd'hui de lancer de nouveaux produits pour continuer à mener à bien notre mission : informer, éduquer et divertir tous les Européens et toutes les Européennes. De leur côté, les institutions européennes pourront apporter un coup d'accélérateur supplémentaire pour aider ces initiatives à se concrétiser et à résonner bien au-delà de la période critique que nous vivons actuellement.

Liens intéressants

Read the September issue of our quarterly tech-i magazine

Contacts

Antonio Arcidiacono
Directeur du Département Technologie & Innovation
+41 22 717 2701
arcidiacono@ebu.ch
LinkedIn