ACTUALITÉ publié le 08 déc. 2023

"Les questions de droits de l'homme ont toujours été une force de transformation des sociétés"

L'image présente Volker Türk et l'équipe chargée de réaliser l'interview comme suit : Massimo Incollingo, caméraman ; Philippe Revaz, producteur et présentateur de la RTS et Kathrin Hondl, correspondante radio ARD ; Emilie de Schaetzen, responsable des événements et contenus d'actualité ; Gil Boesch, producteur d'ARD ; Eliane Ruckstuhl, caméraman (RTS) ; Toby Bradley, directeur technique et producteur (UER)
Rangée du bas : Volker Türk ; Massimo Incollingo, caméraman ; Philippe Revaz, producteur et présentateur du 19h30 de la RTS et Kathrin Hondl, correspondante radio ARD. Rangée du haut : Emilie de Schaetzen, responsable des événements et du contenu d'actualité ; Gil Boesch, producteur d'ARD ; Eliane Ruckstuhl, caméraman (RTS) ; Toby Bradley, directeur technique et producteur (UER)

Dans une interview exclusive accordée à l'Eurovision News Exchange à l'occasion du 75e anniversaire de la Déclaration des droits de l'homme, Volker Türk, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, s'est exprimé sur la situation à Gaza, la violence contre les femmes dans le conflit, la situation des populations LGBTQ+ en Russie et l'impact des jeunes sur les droits humains dans le monde.

S'adressant à Genève aux correspondants de deux membres de l'UER, Philippe Revaz, journaliste et présentateur de la chaîne suisse RTS, et Kathrin Hondl, correspondante radio d'ARD en Allemagne, Türk a déclaré :

«Il doit y avoir un cessez-le-feu (à Gaza). Pour des raisons humanitaires, pour des raisons de droits de l’homme, et les deux parties doivent le trouver. »

Il a ensuite décrit la situation comme une horreur totale et a demandé d'utiliser l'influence des pays puissants pour créer un environnement propice à la paix. Il a souligné la situation de son équipe à Gaza, où « tant de personnes ont été tuées si rapidement en si peu de temps ».

Il s'est dit préoccupé par le fait que la police de nombreux pays n'est pas nécessairement formée à la manière de traiter les victimes de violence si ce sont des femmes. Il a également rejeté les accusations d'une réaction tardive en Israël et à Gaza et a déclaré que "nous n'avons reçu que récemment des rapports faisant état de violences sexuelles perpétrées par le Hamas en Israël". Bien sûr, nous les prenons extrêmement au sérieux, et c'est terrible."

Interrogé sur d'autres groupes de personnes dont les droits humains sont constamment bafoués, comme les communautés LGBTQ+ en Russie, et sur ce qu'il pourrait réellement faire en tant que commissaire aux droits de l'homme, Türk a répondu :

«Parce que dans de nombreux pays, lorsque nous recevons des projets de loi à réviser sur ces questions…, nous avons toujours la possibilité d'influencer cela, et nous avons déjà eu quelques succès dans certains pays où cela aurait été très, très mauvais. . Si de tels projets de loi étaient tout simplement inacceptables, nous ne serions pas en mesure de les résoudre, notamment en ce qui concerne la Russie. Dans une telle situation, il est bien entendu particulièrement important que nous maintenions des contacts étroits avec la société civile, y compris les ONG.»

Commentant l'état général des droits de l'homme, Türk a déclaré que le 75e anniversaire de la Déclaration des droits de l'homme pourrait être interprété comme un triste anniversaire étant donné qu'il y a actuellement 55 conflits en cours dans le monde : 

"Pour le moment, c'est un moment triste et sombre, il faut le dire, mais en même temps, nous devons aussi nous rappeler que les questions de droits de l'homme ont toujours été une force de transformation pour les sociétés et pour les cultures. , mais aussi pour prévenir les conflits. Il est donc clair que la situation humanitaire est absolument précaire. Nous ne pouvons plus faire un travail humanitaire normal. Il y a de graves violations du droit international humanitaire, mais aussi des problèmes de droits de l’homme qui sont réellement impliqués. »

Il a terminé l'interview avec un message d'espoir, en soulignant l'importance des petites victoires et l'impact des jeunes générations dans la bataille pour les droits de l'homme dans le monde : «Nous constatons chez les jeunes en particulier un enthousiasme qui est également une source d'inspiration pour tous ceux qui travaille dans ce domaine.»

L'interview a été organisée par l'équipe News Events et les modifications de News Exchange de l'interview peuvent être consultées ici et ici.

Volker Türk a assumé la fonction officielle de Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme en octobre 2022. Il a une longue expérience dans la promotion des droits humains universels, notamment la protection internationale de certaines des personnes les plus vulnérables au monde. personnes - réfugiés et apatrides. Il a publié de nombreux articles sur le droit international des réfugiés et le droit international des droits de l'homme.

Le 75e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme - Initiative Human Rights 75 - est le 10 décembre 2023. Cela coïncide avec le 30e anniversaire du Haut-Commissariat aux droits de l'homme.

Pour commémorer l'anniversaire des Droits de l'Homme 75, un concert spécial aura lieu tenue à Genève, en Suisse suivie par un événement de haut niveau de deux jours les 11 et 12 décembre au Palais des Nations. 

Contacts

Jo Waters
Responsable de la communication de contenu

+41 22 717 2501
waters@ebu.ch

Traduction générée automatiquement par