COMMUNIQUÉ DE PRESSE publié le 21 nov. 2015

La Journée mondiale de la télévision est placée sous le signe des jeunes téléspectateurs

LE SECTEUR DE LA TÉLÉVISION UNI À L'OCCASION DE LA JOURNÉE MONDIALE DE LA TÉLÉVISION, À L'INITIATIVE DES NATIONS UNIES

Les jeunes téléspectateurs seront le thème de la Journée mondiale de la télévision, le 21 novembre. Il s'agit d'une initiative des Nations Unies à laquelle s'associent l'Union Européenne de Radio-Télévision (UER), l'Association des télévisions commerciales européennes (ACT) et l'Association des régies publicitaires télévision et radio (egta), installée à Bruxelles.

Un clip vidéo de 30 secondes montrant la place occupée par la télévision dans la vie des jeunes sera diffusé le 21 novembre sur de nombreuses chaînes en Europe, en Asie, au Canada, aux États-Unis et en Australie.

Cette vidéo montre notamment comment les jeunes suivent aujourd'hui les programmes sur tous les écrans, et notamment les smartphones et les tablettes. On les voit faisant le signe du cœur pour faire écho au slogan de la Journée mondiale de la télévision, We Love TV (Nous aimons la télévision).

Les radiodiffuseurs peuvent ajouter leur propre contenu local à la vidéo avant de montrer le clip à l'antenne ou sur leurs sites en ligne.

La télévision continue à remporter un franc succès auprès du jeune public. En effet, les jeunes Européens de 15 à 24 ans passent en moyenne 2,11 heures* chaque jour devant la télévision. 94,5% ** de ce temps est consacré à regarder la télévision en direct. Le média touche au total 76% *** des jeunes chaque semaine.

Pour témoigner de l'amour qu'ils portent à la télévision, les téléspectateurs sont invités à utiliser les hashtags  #WeloveTV et #WorldTVDay sur les réseaux sociaux, le 21 novembre.

Pour Ingrid Deltenre, Directrice générale de l'UER, cette journée anniversaire du 21 novembre vient à point nommé pour nous rappeler que nous vivons un nouvel âge d'or de la télévision : "Aujourd'hui plus que jamais, la télévision nous permet de suivre des programmes de qualité ; le choix est immense, non seulement au niveau du contenu mais aussi eu égard aux modes de visionnement, puisque chacun peut désormais regarder la télévision à tout moment, où qu'il se trouve. Le thème de cette année est essentiel pour le secteur de l'audiovisuel ; la télévision a besoin d'attirer les jeunes talents car ils ont beaucoup à lui apporter. Ce sont les jeunes qui feront la télévision de demain. Une fois encore, je suis heureuse de voir autant de partenaires unir leurs forces à travers le monde pour rendre hommage à un média qui réussit constamment à se réinventer."

Jan Isenbart, le Président de l'egta, estime quant à lui qu'aujourd'hui les mots-clés en matière de télévision sont le choix et l'ubiquité : "N'oublions pas que ce sont les grandes chaînes de télévision hertziennes qui ont ouvert la voie aux nouveaux modes de consommation tels que l'écoute à la demande et en rattrapage. Les jeunes téléspectateurs ont été les premiers à adopter avec enthousiasme cette nouvelle mobilité, eux qui aiment visionner sur leur tablette ou leur smartphone les contenus vidéo qui leur plaisent, à tout moment et en tout lieu. Mais ils n'en délaissent pas pour autant le grand écran qui trône dans la salle de séjour. Les chiffres nous montrent en effet que c'est chez eux que les jeunes suivent le plus la télévision.  Grâce à une offre quasi illimitée, la télévision est entrée dans un nouvel âge d'or, dont tout le monde bénéficie : producteurs de contenu, annonceurs et téléspectateurs."

Écoutons Magnus Brooke, le Président du Conseil de direction de l'ACT, expliquer que les chaînes commerciales sont tenues d'offrir au public la possibilité de "consommer" des contenus en tout lieu et à tout moment : "Les jeunes sont bien évidemment les premiers à changer leurs habitudes de consommation. Même s'ils continuent à regarder beaucoup de programmes par le biais de la télévision linéaire, ils utilisent aussi de nombreuses autres plateformes. Nous continuerons à nous adapter à leurs besoins pour offrir à l'Europe les services les meilleurs et les plus innovants dans les domaines de l'information et du divertissement."

Caroline Petit, Directrice adjointe du Centre régional d'information des Nations Unies, explique que c'est en 1996 que les Nations Unies, conscientes de l'incidence croissante exercée par la télévision sur les grands choix de société, ont pris la décision d'instaurer une Journée mondiale de la télévision. Mme Petit ajoute : "Les dirigeants mondiaux ont récemment adopté 17 objectifs de développement durable, qui ne pourront être atteints que si les citoyens, et en particulier les jeunes, en ont connaissance. La télévision peut contribuer à mieux faire connaître ces objectifs, comme elle le fait pour d'autres thèmes d'importance planétaire. Le pouvoir de la télévision réside dans sa capacité à toucher les téléspectateurs en diffusant des images fortes et en illustrant des événements complexes."

Les trois associations ont aussi rassemblé des statisques sur l'utilisation des médias par le jeune public. Elles peuvent être consultés ici.

* Chiffres compilés par le Service d'Analyse Médias de l'UER sur la base de données Eurodata TV Worldwide et fournies par d'autres partenaires, ainsi que par des Membres de l'UER dans 48 pays.

** Chiffres compilés par le Service d'Analyse Médias de l'UER sur la base de données fournies par des Membres de l'UER dans 20 pays.

*** Chiffres compilés par le Service d'Analyse Médias de l'UER provenant de : IP FourscreenTouchpoints,  sur la base de contacts vidéo, adultes 14-25 ans.

 

Liens Relatifs

Site web officiel de la Journée mondiale de la télévision

Contacts

Anne Brochot
Responsable de projet
+41 22 717 2888
brochot@ebu.ch