COMMUNIQUÉ DE PRESSE publié le 03 juil. 2019

L’UER, RSF et leurs partenaires lancent une consultation publique sur l’Initiative relative à la confiance dans le journalisme

L’UER et ses partenaires, Reporters sans frontières (RSF), l’Agence France Presse (AFP) et le Global Editors Network (GEN), ont le plaisir d’annoncer le lancement d’une consultation publique officielle sur l’Initiative relative à la confiance dans le journalisme (JTI). Celle-ci a vocation à créer une série de normes relatives à la pratique d’un journalisme digne de confiance.

Unique en son genre, l’initiative JTI met l’accent sur la pratique journalistique, et pas uniquement sur les reportages, et entend récompenser l’application des principes journalistiques existants.

Les MSP doivent se conformer aux normes actuelles et par exemple faire montre de transparence en matière de propriété, ou prouver qu’ils appliquent certaines règles professionnelles.

Depuis mai 2018, plus de 120 experts, représentant des organismes de médias internationaux, nationaux et locaux, des associations de consommateurs, des entreprises de technologie, des régulateurs et des ONG, travaillent à l’élaboration de normes professionnelles dans le cadre de trois ateliers, sous l’égide du Comité européen de normalisation (CEN).

Début juin, les participants inscrits ont adopté un document normatif définissant les indicateurs d’un journalisme digne de confiance.

TRANSPARENCE, PROFESSIONNALISME ET ÉTHIQUE

L’accord d’atelier du CEN peut être téléchargé sur le site Web du Comité européen de normalisation (CEN).

Il comprend une liste de critères sur la transparence, le professionnalisme et l’éthique qui, selon les parties prenantes à l’initiative JTI, sont autant de bonnes pratiques témoignant de la fiabilité des organismes de médias.

Le document comprend également un questionnaire déclinant les clauses standard en une liste de contrôle lisible par ordinateur, afin d’apporter des éléments sur la distribution algorithmique des informations.

La consultation publique est une phase essentielle de toute procédure de normalisation. Les partenaires à l’initiative JTI appellent à formuler des commentaires sur leur proposition, jusqu’à octobre prochain.

Le grand public et les professionnels du secteur sont invités à transmettre leur avis et leurs propositions de modification sur chacune des 16 clauses, sur les nombreux alinéas et sur la liste de contrôle, au moyen d’un formulaire téléchargeable sur le site Web du CEN et à l’adresse électronique dédiée : jti@rsf.org.

Un outil interactif en ligne sera également mis au point. La consultation publique vise à élargir le nombre de participants et, au bout du compte, à renforcer la légitimité de l’initiative JTI.

Conformément aux directives du CEN, tous les commentaires reçus seront évalués par les comités de rédaction de ladite initiative, avant d’être intégrés à la version finale de l’accord d’atelier en vue sa publication, prévue pour la fin de l’année.

« Après plusieurs mois de travail, l’UER se félicite de l’occasion qui est donnée aux parties prenantes de transmettre leurs commentaires sur les règles élaborées par une vaste alliance de professionnels et de Membres. Nous avons tous à cœur d’instaurer un environnement au sein duquel les organismes de médias qui s’attachent à pratiquer un journalisme de confiance et de qualité puissent être appréciés et reconnus », déclare Noel Curran, Directeur général de l’UER, avant d’ajouter : « Protéger ce journalisme, qui repose sur les valeurs des médias de service public que sont l’exactitude, l’indépendance, l’impartialité, l’équité, la transparence et la responsabilité, est au cœur même de ce projet. Aujourd’hui, le moment est venu de voir comment ces règles peuvent être mises en pratique, afin que cette initiative puisse se traduire concrètement et pour aider les professionnels et le public, en dépit de la désinformation, à identifier un journalisme de qualité. »

Lorsqu’un accord final sera conclu, la norme JTI sera mise à la disposition de tous les types d’organismes de médias à des fins d’auto-évaluation ; il sera également possible de vérifier la conformité à cette norme. Une procédure de certification formelle afin d’obtenir une norme professionnelle pour un journalisme de confiance pourrait ensuite être entamée.

Les données résultant de l’évaluation devraient éclairer les prises de décisions des distributeurs, des consommateurs d’information et des annonceurs, et récompenser ainsi la pratique d’un journalisme de qualité.

L’initiative JTI a vocation à élaborer un outil qui faisait jusqu’alors défaut pour faciliter cette tâche. Il est aujourd’hui disponible sous une forme inclusive et autorégulatrice, et mis par des journalistes à la disposition d’autres journalistes, même s’il repose sur une vaste alliance avec d’autres parties prenantes.

PROCESSUS D’ÉLABORATION DES RÈGLES

Pour assurer la nature autorégulatrice de l’initiative, les comités de rédaction chargés de l’élaboration du texte réunissaient des journalistes et des professionnels des médias.

Un autre groupe de travail, appelé « équipe technique spéciale », était chargé de dispenser ses conseils en matière d’interopérabilité algorithmique.

D’autres groupes, réunissant les représentants d’organisations œuvrant pour le développement des médias, d’instances de régulation et d’entreprises de technologie, ont apporté leur contribution en transmettant leurs demandes et leurs attentes eu égard à la mise en application de l’outil. La Fédération mondiale des annonceurs (WFA) a elle aussi prêté son concours au projet et a suivi de près son avancement.

Contacts

Dave Goodman
Attaché de communication – Concours Eurovision de la Chanson et Événements en direct

+41 79 634 9097
goodman@ebu.ch
LinkedIn