TV Co-production User Guide

Une coproduction Eurovision est un programme produit par plusieurs Membres de l’UER, le niveau de contribution éditoriale, d’investissement en ressources et/ou de financement étant propre à chacun d’eux.

Soutien de l’UER aux coproductions

L’UER soutient la réalisation de coproductions entre ses Membres, celles-ci permettant de renforcer l’offre de contenus de service public dans son ensemble. Les coproductions réalisées au sein du réseau UER offrent de nombreux avantages :

  • Efficacité
    • La mutualisation des investissements dans les contenus garantit une utilisation bien plus efficace des ressources.
  • Impact
    • Les coproductions nous permettent d’accroître notre impact grâce à l’utilisation efficace des budgets de production et à l’effet de levier produit par une diffusion en simultané ou quasi-simultané sur de nombreux territoires.
  • Diversité
    • Dans une coproduction à laquelle tous les organismes coproducteurs apportent leur contribution éditoriale, la combinaison des divers contextes culturels permet de renforcer la diversité des programmes.
  • Partage des connaissances
    • Les Membres qui collaborent sur des contenus peuvent partager et échanger leurs bonnes pratiques.
  • Propriété des droits
    • Les projets collaboratifs peuvent donner naissance à de nouveaux formats et des droits de propriété intellectuelle susceptibles d’être exploités par le réseau de service public.

L’UER est une organisation à but non lucratif qui ne tire pas d’avantages financiers des projets soumis par l’intermédiaire du réseau.

Processus de coproduction et calendrier

Élaboration des coproductions

Toute personne intéressée par un projet, au sein d’un Membre, peut lancer une coproduction. Cela peut être un.e responsable des commandes de programmes qui perçoit un potentiel dans un format — neuf ou existant — à l’échelle de toute l’Europe. Généralement, ces projets nécessitent une contribution éditoriale et technique (tournage, archivage) plus facile à mettre en œuvre sur plusieurs territoires. Cette personne peut, en sa qualité de représentant.e du radiodiffuseur principal, fournir à l’UER des informations éditoriales générales (voir annexe) sur le projet, en précisant notamment :

  • les paramètres éditoriaux ;
  • les paramètres techniques ;
  • les exigences financières ;
  • le calendrier de livraison.

Cette « fiche de conditions » est ensuite présentée au comité éditorial concerné, dont le rôle consiste à évaluer rapidement le potentiel de réussite dudit projet, en tenant compte de la disponibilité des droits, des aspects éditoriaux et des attentes financières.

En cas d’approbation, une proposition de participation à la coproduction est diffusée aux responsables des commandes sur les territoires concernés. Une séance de questions-réponses en ligne avec le radiodiffuseur principal et d’autres parties concernées (sociétés de production, producteur exécutif, productrice exécutive, etc.) est généralement proposée pendant cette période, qui est souvent de 30 jours.

À l’issue de celle-ci, l’UER offre aux organismes coproducteurs intéressés un court laps de temps pour leur permettre d’étudier, collectivement, un accord de coproduction standard définissant leurs engagements mutuels. Sous réserve de la signature du nombre minimum requis d’accords de coproduction, l’UER confirmera la production, ce qui marquera la fin de la phase d’élaboration.

Production

Une fois le projet confirmé par l’UER, les organismes coproducteurs participants sont invités à participer à un appel de lancement. Dès lors, les conditions définies dans la fiche susmentionnée (ainsi que dans l’accord de coproduction) ne peuvent être modifiées qu’avec le consentement de tous les organismes signataires.

L’UER coordonne la facturation (le cas échéant) et organise des appels téléphoniques réguliers pour faire le point.

Elle fournit par ailleurs une plateforme pour la mise à disposition et la centralisation des contenus à l’approche du délai de livraison convenu.

Une fois les contenus livrés, le radiodiffuseur principal se charge, le cas échéant, de centraliser la production, le montage et le contrôle qualité. C’est lorsque le processus de contrôle qualité a été mené à terme que l’UER livre le produit final aux organismes coproducteurs.

Dans certains cas, selon ce que ceux-ci auront pu décider, les produits peuvent être mis à la disposition (à titre non commercial) d’autres radiodiffuseurs Membres de l’UER.

Rôles

Radiodiffuseur principal

Le radiodiffuseur principal est un organisme Membre de l’UER souhaitant proposer un projet au réseau. Ce projet peut émaner d’une société de production indépendante installée sur son territoire, ou celle-ci peut en être partenaire, mais il faut impérativement que ce soit un Membre de l’UER qui endosse le rôle de radiodiffuseur principal et présente le projet au réseau. Les organismes qui ne sont pas Membres de l’UER ne peuvent pas proposer de projet individuellement.

Le rôle du radiodiffuseur principal consiste à présenter le projet à l’UER et à en définir les paramètres initiaux.

Il lui incombe également de superviser les productions centralisées (y compris leur budget) et d’en assurer le contrôle qualité avant livraison.

  • Astuces
    • Lors de l’élaboration des paramètres initiaux, il est important de définir aussi clairement que possible les contributions attendues des organismes coproducteurs (tant sur le plan éditorial que financier), ainsi que le format du projet final.
    • Généralement, dans les propositions de coproduction solides reçues par l’UER, chaque coproducteur a filmé un extrait du sujet qu’il a choisi sur son territoire. Il est également intéressant de compléter chaque contribution par quelques séquences supplémentaires au cas où il serait décidé, par la suite, de produire une version plus longue du sujet.

Comité éditorial

Le comité éditorial est un groupe désigné pour évaluer chaque offre de préachat avant la mise en circulation du programme.

Sa composition est déterminée par le groupe d’expert.e.s Télévision concerné, lui-même organisé par catégorie de programme. Si aucun comité éditorial dédié n’est désigné, c’est le groupe d’expert.e.s qui assure cette fonction. En l’absence de groupe d’expert.e.s qualifié pour évaluer un projet (les événements spéciaux, p. ex.), le comité Télévision est consulté.

 

Catégorie de programme

Domaine

Groupe d’expert.e.s

Comité éditorial chargé des préachats

Fiction

Séries de fiction (séries linéaires/en VOD, miniséries, tous sous-genres)

Expert.e.s Fiction

Personnes désignées pour les achats

Documentaire

Documentaires sur l’actualité brûlante

Expert.e.s Documentaire

 

Programmes factuels

Séries factuelles sur des sujets ne relevant pas de l’actualité, reportages (histoire naturelle, éducation)

Comité Télévision

 

Musique

Événements en direct

Concerts

Expert.e.s Musique

 

Autres

Projets spéciaux, formats de divertissement, etc.

Comité Télévision

 

 

Le comité éditorial évalue la faisabilité d’un projet en tenant compte de paramètres éditoriaux, de l’octroi des droits et des attentes du radiodiffuseur principal.

  • Astuces
    • Les comités éditoriaux se concertent avec l’équipe de l’UER pour faire en sorte que les projets de coproduction proposés ne soient pas trop nombreux sur un même laps de temps, car les responsables des commandes et les organismes coproducteurs potentiels doivent pouvoir étudier attentivement chaque projet.

Communautés d’expert.e.s

Les communautés d’expert.e.s sont le groupe cible des offres de coproduction. Elles reçoivent toutes les offres collectives de préachat et déterminent s’il est intéressant ou non pour leur organisme d’y participer.

  • Astuces
    • Au moment de manifester leur intérêt pour un projet, les responsables des commandes peuvent demander que des modifications soient apportées à ses spécifications (calendrier, financement). Ces modifications seront prises en compte si le radiodiffuseur principal et les autres partenaires y consentent.
    • Les organismes coproducteurs sont invités à lire attentivement l’accord de coproduction durant le temps imparti à cet effet. C’est en effet au cours de cette phase qu’il est possible de modifier les conditions énoncées dans ledit accord (avec le consentement de toutes les parties) ; une fois celui-ci signé, il est difficile en revanche d’y apporter des modifications.

Traitement et calendrier

  1. Élaboration des coproductions
    1. Lancement de la coproduction
      1. Le radiodiffuseur principal fournit les informations demandées à l’UER :
        1. il envoie à l’adresse tv@ebu.ch un courriel confirmant son intention de proposer la coproduction concernée ;
        2. un certain nombre d’informations élémentaires peuvent être demandées soit au moyen de formulaires Microsoft, soit par téléphone.
      2. L’UER peut utiliser ces informations pour créer une fiche de conditions, ainsi que l’offre de coproduction.
    2. Évaluation par le comité éditorial
      1. L’offre de coproduction est soumise au comité éditorial pour évaluation préliminaire.
      2. Dans certains cas, le radiodiffuseur principal peut être invité à débattre de la proposition lors de la réunion suivante du comité éditorial concerné.
      3. En cas d’approbation de la coproduction, et si l’UER confirme la disponibilité des ressources à l’appui du projet, ladite offre de coproduction est diffusée à l’ensemble des responsables des commandes et des achats dans les territoires concernés.
    3. Période d’offre (30 jours)
      1. Les radiodiffuseurs de l’UER peuvent manifester leur intérêt à participer à la coproduction. Ils doivent fournir les informations suivantes :
        1. Coordonnées
          1. Nom
          2. Adresse de courriel
          3. Organisme
          4. Fonction / Intitulé de poste
          5. No de portable
        2. Tarif proposé (le cas échéant)
        3. Demandes supplémentaires (optionnel)
      2. Au cours de la période d’offre, une séance de questions-réponses avec le radiodiffuseur principal est généralement proposée aux organismes intéressés.
    4. Période d’examen de l’accord de coproduction (21 jours)
      1. Au terme de la période d’offre, les radiodiffuseurs intéressés se voient offrir la possibilité d’examiner, pendant 14 jours, l’accord de coproduction standard de l’UER, ainsi que la fiche de conditions, et de demander que des modifications y soient apportées.
      2. Au terme de la période d’examen, le service juridique de l’UER produit une version consolidée des documents en mettant tout en œuvre pour tenir compte des demandes de l’ensemble des radiodiffuseurs. En général, aucun autre cycle de négociation n’est prévu.
    5. Signature et confirmation de l’accord de coproduction (14 jours)
      1. Les radiodiffuseurs sont invités à signer la version définitive de l’accord de coproduction.
        1. Si, à la fin de la période de signature, l’UER a reçu un nombre suffisant d’accords, le projet est confirmé.
        2. Dans le cas contraire, on considère que le projet a échoué, et toute tentative ultérieure de le représenter est soumise à une nouvelle présentation au comité éditorial concerné.
  2. Production
    1. Appel de lancement
      1. Un appel de lancement est organisé avant la période de production. Cet appel a vocation à résumer les principales exigences et dates butoirs, et à communiquer des premiers éclairages concernant la ligne éditoriale.
    2. Période de production
    3. Livraison des contenus
      1. L’UER met à disposition un serveur destiné à la livraison des contenus audiovisuels et du matériel d’appui.
      2. Au terme de la période de livraison, ces contenus sont transmis au radiodiffuseur principal.
    4. Période de postproduction/contrôle qualité
      1. Le radiodiffuseur principal se charge de la postproduction (le cas échéant) et du contrôle qualité.
    5. Livraison du programme
      1. Les organismes coproducteurs auront accès à l’ensemble des contenus de radiodiffusion et du matériel d’appui.
  3. Distribution
    1. Sous réserve de l’accord desdits organismes coproducteurs, l’UER peut proposer le programme à des Membres extérieurs au projet.

Questions fréquentes

Je suis producteur.rice indépendant.e et/ou je détiens des droits. Comment puis-je soumettre mon projet à l’UER en vue d’un appui à la coproduction ?

Vous devez d’abord obtenir le soutien d’un Membre de l’UER désireux d’assumer le rôle de radiodiffuseur principal de votre projet. Votre interlocuteur.rice peut être un.e responsable des commandes ou des achats de programmes.

Pour qu’un projet soit examiné par l’UER, il doit avoir obtenu au préalable le feu vert du radiodiffuseur principal, à tout le moins en ce qui concerne la phase de développement.

Les Membres de l’UER doivent-ils payer pour participer à des projets de coproduction ?

Tout dépend des coûts de production centralisés à assumer. Ainsi donc, les coûts de montage liés à la production de la version master internationale d’un film ou à la conception de la marque/production peuvent être pris en charge par le radiodiffuseur principal, moyennant une somme que les autres organismes coproducteurs se répartissent entre eux.

Ces conditions sont énoncées dans la fiche de conditions initiale.

L’UER ne collecte elle-même aucune somme au titre des services de coordination, juridiques ou techniques fournis.

L’UER peut-elle réaliser le contrôle qualité ou le travail de montage ?

Non, l’UER ne peut participer aux phases de production ou de postproduction, si ce n’est dans un rôle de coordination. C’est pourquoi les projets de coproduction doivent être encadrés par un radiodiffuseur principal.

L’UER peut-elle contribuer financièrement aux projets de coproduction ?

Dans des cas exceptionnels, le comité Télévision de l’UER peut, à son entière discrétion, décider de soutenir financièrement des projets de coproduction affichant le potentiel de devenir des formats de coproduction à fort impact et récurrents.

Le radiodiffuseur principal et/ou les organismes coproducteurs peuvent-ils commercialiser des projets de coproduction ?

Oui. S’ils choisissent de ne pas proposer le projet aux Membres de l’UER, les coproducteurs ont la liberté de commercialiser un programme dans les territoires où aucun coproducteur n’a obtenu de droits exclusifs. Cela nécessite la participation d’un distributeur extérieur, car l’UER n’est pas en mesure d’assurer la distribution commerciale.

Contacts

Matthew Trustram
Responsable de la Télévision
+41 22 717 2623
trustram@ebu.ch
LinkedIn