ACTUALITÉ publié le 13 juil. 2020

La "Trusted News Initiative" intensifie la lutte mondiale contre la désinformation et cible l'élection présidentielle américaine

  • Un partenariat international constitué de grands organismes de presse et d'entreprises de technologie s'appuie sur une coopération jusqu'ici fructueuse pour couvrir les élections américaines
  • La TNI annonce son engagement en faveur de la technologie de vérification "Project Origin", qui fonctionne par balises intégrées au contenu afin de détecter d'éventuelles manipulations 
  • De nouveaux partenaires ont rejoint la TNI, parmi lesquels Associated Press et le Washington Post 

La "Trusted News Initiative" (TNI) étend la portée de sa formule novatrice et en renforce l'ambition  pour lutter contre les grands dangers de la désinformation partout dans le monde.  

Lors du Trusted News Summit, récente conférence présidée par Tony Hall, directeur général de la BBC, la TNI s'est engagée à mettre en place un système commun d'alerte précoce pour lutter contre la propagation de la désinformation pendant les élections présidentielles américaines. 

La TNI est issue d'un partenariat sectoriel entre grands médias d'information et entreprises technologiques d'envergure mondiale réunis dans la lutte contre la propagation de la désinformation là où existe un risque de dommages réels à l'échelle planétaire.

Au cours du mois précédant le jour du scrutin, les partenaires s'alerteront mutuellement en cas de désinformation présentant une menace vitale imminente ou constituant une atteinte à l'intégrité de la procédure électorale, afin que les contenus visés puissent être examinés rapidement par les responsables des plateformes. De leur côté, les éditeurs veilleront à ne pas répercuter à leur insu de dangereux mensonges.

Les alertes signaleront également les contenus susceptibles de saper la confiance accordée par le public aux sources d'informations partenaires en identifiant les sujets trompeurs ou manipulés prétendant provenir de médias dignes de confiance.

La TNI se tourne aujourd'hui vers les États-Unis dans le sillage des succès remportés dans la lutte contre la désinformation lors des élections générales de 2019 au Royaume-Uni, des élections générales en 2020 à Taïwan et, plus récemment encore, contre la désinformation liée au coronavirus, notamment l'affirmation selon laquelle le Premier ministre britannique était décédé lors de son hospitalisation en lien avec le COVID-19. 

A l'occasion du Trusted News Summit, la TNI a également annoncé l'adoption d'une nouvelle technologie de vérification appelée "Project Origin", fruit d'un projet conjoint mené par la BBC, CBC/Radio-Canada, Microsoft et le New York Times.

"Project Origin" aborde la lutte contre la désinformation sous un nouvel angle en permettant de détecter les manipulations de contenu tout en authentifiant les sources.

L'identité de marque, le style et les autres indicateurs traditionnels de confiance demeurent essentiels mais ne suffisent plus désormais à garantir la légitimité du contenu. Des sujets modifiés, voire construits artificiellement de toutes pièces, semblent parfois provenir de sources journalistiques réputées, induisant ainsi le public en erreur.  

"Project Origin" permet de graver un filigrane numérique sur les sujets provenant de créateurs de contenu légitimes, filigrane qui se dégrade si le contenu a été manipulé. Un petit indicateur de couleur s'affiche quand le contenu a été authentifié, accompagné d'un message apparaissant soit dans le sujet lui-même, soit dans le navigateur. Ainsi le public saura que le contenu, une vidéo par exemple, provient réellement de la source présumée et n'a pas été manipulé à d'autres fins.  

Si elle est largement répandue, cette technologie pourrait générer un signal d'avertissement automatique en cas de contenu médiatique manipulé ou contrefait.  La TNI analysera les différents aspects de cette technologie, notamment le prototype, les normes ouvertes et les spécifications. lors de leur publication en septembre.

Tony Hall, directeur général de la BBC, déclare : "La désinformation est l'un des grands maux de notre époque. Elle sape la démocratie, crée des divisions et fausse le débat public. La combattre est une priorité urgente.

Il est donc essentiel que la Trusted News Initiative atteigne son but. L'initiative a connu des débuts remarquables et je suis heureux de constater que de nouveaux partenariats se forment constamment dans ce cadre, contribuant ainsi à lutter contre la désinformation. Dans un monde de plus en plus divisé, l'union fait la force et permet d'obtenir des résultats.

Certains dénigrent les grands médias dans le but d'en saper la crédibilité, mais nous sommes les alliés du public et nous nous battrons sans relâche pour que le plus grand nombre continue d'avoir accès à un journalisme de qualité".

Noel Curran, directeur général de l'UER, ajoute : "Les élections très médiatisées sont un terrain propice à la désinformation. Il est donc essentiel de disposer d'informations fiables, factuelles et solidement étayées pour contrer la menace d'un raz-de-marée de contre-vérités. Il est indispensable que nos activités dans le cadre de "Project Origin" s'étendent aux prochaines élections présidentielles américaines. Il s'agit là d'une entreprise essentielle par laquelle les grands médias d'information s'engagent à faire le maximum pour que le public dispose d'une information vérifiée et fiable".  

Au sujet de "Project Origin", Eric Horvitz, directeur scientifique de Microsoft, déclare : "Nous avons établi une relation étroite avec la BBC et d'autres partenaires dans le cadre de "Project Origin" afin de définir les méthodes et d'élaborer les normes permettant l'authentification de bout en bout des sujets d'actualité.

"Project Origin" présente un potentiel enthousiasmant. Grâce à lui, les éditeurs et les entreprises de technologie pourront garantir l'authenticité et la fiabilité de l'information livrée au public.

Nous sommes heureux de faire partie de cette coalition et consacrerons nos meilleurs efforts à faire aboutir "Project Origin".

La TNI étend également son réseau mondial. Parmi les nouveaux partenaires annoncés, citons Associated Press et le Washington Post.  

A ce jour, la Trusted News Initiative regroupe les partenaires suivants : AFP,  BBC, CBC/Radio-Canada, Union Européenne de Radio-Télévision (UER), Facebook, Financial Times, First Draft, Google/YouTube, The Hindu, Microsoft, Reuters, l'Institut Reuters pour l'étude du journalisme, Twitter, le Wall Street Journal.

Le cadre de coopération de la TNI a été élaboré conjointement par ses partenaires et ne vise que les formes de désinformation les plus graves, constituant une menace vitale ou compromettant l'intégrité du processus électoral. Les activités menées dans le cadre de l'initiative sont entièrement indépendantes des positions éditoriales des médias partenaires et n'exercent sur celles-ci aucune incidence. 

Remarques à l'intention des journalistes :

La Trusted News Initiative (TNI) a été lancée en 2019 dans le but de protéger le public de la désinformation, en particulier pendant les périodes hautement sensibles telles que les élections. La TNI vient compléter les programmes existants que les partenaires qui la composent ont déjà mis en place.

En 2019, la BBC a organisé un sommet sur la fiabilité de l'information (Trusted News Summit), réunissant des personnalités de haut niveau représentant des entreprises technologiques mondiales et de grands médias d'information.

La TNI unira ses forces pour décider, le cas échéant, de collaborer en vue de diverses activités. Parmi celles-ci :

  • Système d'alerte précoce : création d'un système permettant aux organismes de lancer rapidement l'alerte lorsqu'elles constatent une activité de désinformation entraînant une mise en danger de la vie humaine ou une menace pour la démocratie lors d'élections. Une action rapide et collective sera lors requise pour éliminer la désinformation avant qu'elle ne s'installe.
  • Éducation aux médias : une campagne commune d'éducation aux médias en ligne pour soutenir et promouvoir l'action dans ce contexte.
  • information des électeurs : coopération en matière d'information civique autour des élections, afin de faire passer en commun un message clair en matière de procédure de vote.
  • Partage du savoir, en particulier lors d'élections très médiatisées.

Contacts

Jo Waters
Senior Communications Officer

+41 22 717 2501
waters@ebu.ch