ACTUALITÉ publié le 13 nov. 2020

Couvrir le plus grand événement du monde – L’Échange d’actualités Eurovision et l’élection présidentielle américaine

Plusieurs jours ont passé depuis la nuit électorale, mais les équipes des Événements d’actualité déployées dans tout le pays continuent de travailler d’arrache-pied pour mettre des installations à la disposition des Membres et des clients. Les journalistes, producteurs et productrices qui ont afflué de tous les pays du monde, la plupart au pied levé en raison du délai d’obtention des visas, s’appuient sur l’Eurovision pour réaliser une couverture de qualité à destination de leurs pays respectifs. 

Après tout, c’est notre cœur de métier. Planifier, annuler, et planifier de nouveau ! 

À l’instar de l’organisation du Concours Eurovision de la Chanson (CEC), qui commence dès que le nouveau vainqueur est connu, celle des élections américaines débute dès l’arrivée du président nouvellement élu à la Maison Blanche. C’est une opération de très grande ampleur. Il faut planifier toute une série d’événements en amont de la nuit électorale proprement dite. Nous les considérons comme un échauffement. Il y a les primaires, les conventions nationales, les débats présidentiels et les dizaines de meetings organisés aux quatre coins du pays par les deux camps. 

L’inconvénient par rapport au CEC est que dans la plupart des cas, nous ne découvrons les lieux de ces événements que quelques jours auparavant. 

Vient ensuite la nuit électorale avec sa multitude de sites comme les toits qui surplombent la Maison Blanche, les hôtels et les quartiers généraux des candidats pour la nuit, dont les emplacements sont généralement dévoilés la veille. 
Cette année, le COVID a compliqué les choses à tous les niveaux. À tel point que l’opération, aussi énorme soit-elle, aurait pu tout aussi bien tomber à l’eau. Sarah Lanningham, vice-présidente d’Eurovision Americas, nous explique pourquoi :

Covering 2020 US Election

 

Il fallait composer avec la distanciation physique, les désinfectants pour les mains et les masques à profusion. Plus important encore, la planification d’une opération d’une telle importance en pleine pandémie représente une prise de risques, à la fois financiers et logistiques. 
L’équipe organisatrice à Washington a dû réunir le personnel et les ressources nécessaires. Il aurait été quasiment impossible de faire venir du personnel de différents pays. L’équipe radio, par exemple, n’a pas obtenu le moindre visa pour ses ingénieur.e.s ou producteurs.rices.

Pourtant, nous avons relevé le défi ! Et ce grâce aux talents locaux et aux séances d’entraînement virtuelles, comme l’expliquent Manuela Puggioni, productrice radio sur site, et Micky Curling, ingénieur radio à l’UER :

Covering 2020 US Election

Covering 2020 US Election

Il fallait être présent.e.s partout, que ce soit sur les toits surplombant la Maison Blanche ou à l’arrière d’un parking à Wilmington, où le nouveau président Joe Biden est finalement apparu. Qu’il pleuve ou qu’il vente, les producteurs et productrices de l’UER agissent avec professionnalisme et enthousiasme afin de faire en sorte que nos Membres et nos clients soient aux premières loges. Après tout, c’est l’essentiel. Notre priorité est d’être exactement là où ils veulent que nous soyons, avant même qu’ils nous le demandent ! 

Le COVID a changé notre méthode de travail à bien des égards, mais beaucoup de choses sont restées inchangées. Nos Membres et nos clients attachaient beaucoup d’importance à ce que nous soyons présent.e.s aux endroits stratégiques, avec les accréditations requises et une grande équipe de professionnel.le.s sur le terrain.  

Face à l’incertitude liée aux restrictions de voyage et à la sécurité des interventions en pleine pandémie, le rôle de l’UER a encore gagné en importance. Notre planification tout au long de l’année et le dévouement de nos équipes aux États-Unis et dans le monde entier nous ont permis de couvrir un événement d’une telle complexité aussi simplement que possible.  

Nos relations étroites avec les grandes chaînes américaines, les organisateurs de la campagne et les prestataires de services dans tout le pays nous ont permis de nous placer dans la meilleure position possible pour réagir rapidement et couvrir les événements à grande échelle, peu importe où les candidats se produisaient.  

Pour l’avenir, nous pensons qu’il faudrait examiner comment nous pouvons soutenir davantage nos Membres et clients, notamment par l’intermédiaire de correspondant.e.s commun.e.s, de productions à distance et d’une offre plus diversifiée. 

Cela étant, il est évident que notre expérience et nos ressources sur le terrain demeurent notre atout majeur, en particulier en ces temps incertains.  

Liens intéressants


EBU News-Exchange
News Events

Contacts

Jo Waters
Senior Communications Officer

+41 22 717 2501
waters@ebu.ch