COMMUNIQUÉ DE PRESSE publié le 02 mars 2021

Désireux de réunir l'Europe sur la scène du Concours Eurovision de la Chanson, les organisateurs publient un protocole sanitaire et sécuritaire très complet

L'Union Européenne de Radio-Télévision (UER) et ses Membres néerlandais NPO, NOS et AVROTROS ont publié un protocole détaillant les mesures sanitaires et sécuritaires établies pour le Concours Eurovision de la Chanson (CEC), en mai prochain.

Ces mesures, que toutes les personnes accréditées devront respecter pour pouvoir assister au CEC à Rotterdam, sont comparables à celles qui sont déployées pour d'autres événements majeurs, comme les grandes compétitions sportives. Elles s'inscrivent également dans le droit fil des directives de l'Institut national de la Santé publique et de l'Environnement des Pays-Bas.

Martin Österdahl, superviseur exécutif du Concours Eurovision de la Chanson, déclare : « Nous avons à cœur de perpétuer l'esprit et la tradition du CEC et de réunir l'Europe sur la scène du concours, en mai prochain, à Rotterdam. Nous nourrissons toujours l'ambition d’organiser un Concours Eurovision de la Chanson totalement sûr, dans le cadre duquel tous les artistes se produiront en direct à l’Ahoy Arena. Ce protocole traduit notre volonté de concrétiser cette ambition, la santé et la sécurité de toutes les personnes présentes, notamment les équipes techniques et la presse, demeurant notre priorité absolue. » 

« Soucieux de produire le concours 2021 de façon sure et responsable, nous avons travaillé d'arrache-pied, au cours des derniers mois, pour élaborer ce protocole sanitaire et sécuritaire très complet », précise Sietse Bakker, producteur exécutif de l'édition 2021 du CEC, avant d'ajouter : « Nous allons donc réaliser de très nombreux tests, instaurer le port du masque, mettre en place des mesures d'hygiène et prêter une attention particulière à la ventilation, afin de créer un environnement de travail aussi sûr que possible pour nos équipes, les artistes et les journalistes. »

Ces mesures ont reçu l'aval des autorités régionales chargées d’examiner les règles sanitaires et sécuritaires appliquées lors de grands événements (Veiligheidsregio Rotterdam-Rijnmond). Elles ont aussi été validées par SGS, une agence internationale spécialisée dans la certification de ce type de mesures.

Le protocole défini pour le CEC  pourra bien évidemment être adapté à tout moment, si de nouveaux développements l'exigent. Il sera mis en place avant même que les artistes et leurs délégations respectives n’arrivent dans la ville hôte. 
  
Il est recommandé aux personnes qui prévoient de se rendre à Rotterdam pour le Concours Eurovision de la Chanson d'observer une quarantaine de cinq jours avant de prendre l’avion. Elles devront en outre présenter un test COVID-19 négatif datant de moins de 72 heures avant leur départ.

Une fois  arrivées sur le sol néerlandais, elles sont tenues de rester à leur hôtel, sauf pour se rendre à l'Ahoy Arena pour les répétitions, les émissions en direct et d'autres activités en lien avec le CEC. 
  
Toutes les personnes travaillant à l'Ahoy Arena, notamment les équipes techniques, les artistes et  les journalistes, subiront régulièrement des tests dans un centre installé à cet effet à proximité de la salle. 

« Nous poursuivons un objectif clair : prévenir la transmission du virus pendant le concours. Si une personne est testée positive, notre protocole d'isolement entrera immédiatement en vigueur et nous apporterons notre aide aux autorités compétentes pour le traçage des cas contacts. Nous pourrons aussi prendre des mesures supplémentaires, si la situation l'exige. Si un participant ne peut plus se produire en direct sur scène, nous utiliserons un enregistrement de secours », précise Sietse Bakker.

La stratégie en matière de tests est actuellement mise au point à la lumière des directives de l'Institut national de la Santé publique et de l'Environnement, lequel est rattaché au ministère néerlandais de la Santé, du Bien-être et du Sport.

Le protocole complet peut être consulté ici.

En février dernier, les organisateurs ont annoncé que le CEC 2021 ne pourrait pas se dérouler dans les conditions habituelles, mais qu'ils entendaient adopter une approche « résolue, mais réaliste » dans le cadre des préparatifs de la 65e édition du plus grand concours musical télévisé au monde. Une approche privilégiant désormais le « scénario B », axé sur la distanciation des participants et l'instauration de mesures sanitaires et sécuritaires rigoureuses. 

La décision a été confirmée récemment par le Groupe de référence du Concours Eurovision de la Chanson (instance dirigeante du CEC) et le Conseil exécutif de l'UER. 

Si la situation devait évoluer au cours des prochaines semaines, le concours pourrait se dérouler sous une forme réduite.

Afin que le CEC puisse avoir lieu selon le scénario B, le nombre de personnes dans chaque délégation a été nettement revu à la baisse par rapport aux éditions précédentes. De surcroît, seuls 500 reporters pourront assister sur place à l'événement, 1 000 journalistes supplémentaires étant autorisés à couvrir le concours dans un nouveau centre de presse en ligne. 

Une décision quant à la présence du public lors des émissions et à l'organisation d'activités sociales en marge du CEC à Rotterdam sera prise ultérieurement.

De plus amples informations sur les trois scénarios envisagés pour le déroulement du Concours Eurovision de la Chanson 2021 sont disponibles ici

41 radiodiffuseurs de service public présenteront chacun un candidat à la 65e édition du CEC. Les deux demi-finales auront lieu les mardi 18 et jeudi 20 mai à l'Ahoy Arena de Rotterdam, aux Pays-Bas.  La finale, qui verra s'affronter 26 chansons, aura lieu le samedi 22 mai à 21 heures HAEC.  

Suivez le CEC 2021 sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram et sur eurovision.tv