Retour à Histoires
HISTOIRES

Publicité à caractère politique : les médias de service public réclament plus de précision

13 septembre 2022
Publicité à caractère politique : les médias de service public réclament plus de précision

L'UER soutient les objectifs du futur règlement sur la transparence et le ciblage de la publicité à caractère politique. Il est en effet important que le public puisse savoir qui les annonces publicitaires à caractère politique mettent en avant, tant en ligne que hors ligne. Les campagnes politiques prennent une ampleur croissante dans la sphère numérique, ce qui exige de nouvelles règles pour créer des conditions de concurrence équitables en matière de transparence de la publicité à caractère politique, à la fois en ligne et hors ligne. Pouvoir connaître la source et l'objectif de la publicité et instaurer un cadre approprié pour les techniques de ciblage et d'amplification sont deux défis majeurs pour les démocraties.

Le futur règlement soulève plusieurs inquiétudes pour l'UER et ses Membres, principalement en ce qui concerne le manque de précision des définitions et la prise en compte des spécificités des différents médias en matière de transparence. Les conditions très générales qui régissent ces domaines pourraient en effet causer de sérieux problèmes pour le secteur des médias. Les préoccupations des MSP portent plus précisément sur les points suivants :

  1. Le contenu éditorial ne doit pas être considéré comme de la publicité à caractère politique.
    Pour que le futur règlement atteigne ses objectifs, il convient en premier lieu de définir la publicité politique comme un message publié par ou pour un acteur politique, ou au nom de celui-ci, ou comme un message destiné à influencer des élections ou un vote, moyennant un paiement direct ou une rémunération équivalente. Ces types de contenu ne doivent pas être confondus avec le reportage politique, qui entend permettre au corps électoral de faire son choix en toute connaissance de cause. De même, la différence fondamentale entre publicité à caractère politique et contenu éditorial devrait se refléter dans le règlement par une protection évidente de la liberté des médias. Enfin, ces garanties doivent impérativement inclure les programmes sonores et audiovisuels, car ces deux médias diffusent du contenu éditorial.
  2. Les exigences de transparence doivent s'adapter à la radio et la télévision.
    Le règlement permettra de savoir qui se cache derrière une annonce publicitaire à caractère politique, ce qui constituera l’une de ses grandes avancées. Il faudra néanmoins que cette exigence de transparence tienne compte du fait qu’il est difficile, pour ces médias traditionnels, de divulguer dans une publicité les informations prévues à l'article 7, paragraphe 1 (déclaration, coordonnées et emplacement de l'avis de transparence) et 7, paragraphe 2 (avis de transparence) sans recourir à certains moyens techniques. L’UER estime par conséquent qu'un langage clair, permettant d’utiliser des codes QR ou des adresses URL, renforcerait l’efficacité de ce règlement, que les médias traditionnels pourraient plus facilement appliquer.

Liens et documents pertinents

Contact