ACTUALITÉ publié le 18 août 2020

Belarus : L'UER condamne les brutalités policières à l'encontre des journalistes

Image : Getty Images

L'UER condamne les attaques de la police contre les journalistes biélorusses et étrangers qui couvrent les manifestations à Minsk et dans tout le Belarus à la suite des récentes élections présidentielles.

Nous soutenons également les appels des journalistes de la BTRC, Société nationale de radio-télévision, pour qu'ils soient autorisés à rendre compte des événements de manière objective et indépendante. Pour préserver l'intégrité et l'indépendance nécessaires à l'exercice de leur profession, les journalistes doivent pouvoir assurer la couverture de l'actualité dans le respect des valeurs du service public, sans subir de pression ni de menace de la part du monde politique.

Noel Curran, Directeur général de l'UER, déclare : "Dans le contexte des récents événements, l'UER demande instamment que la liberté d'expression au Belarus soit respectée en tant que droit humain fondamental inscrit dans de nombreux instruments internationaux, notamment à l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme (DUDH), l'article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) et l'article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH).

Les journalistes doivent rester libres d'exercer leur métier sans crainte de violence ni d'intimidation. Nous sommes profondément préoccupés par les récents incidents au Belarus. Les citoyens biélorusses ont le droit de disposer d'une information véridique sur ce qui se passe dans leur pays. Nous demandons donc instamment au gouvernement du Belarus de garantir la liberté d'expression et la sécurité des journalistes."

Contacts

Radka Betcheva
Responsable des relations avec les Membres - Europe centrale et orientale

+41 22 717 2006
betcheva@ebu.ch
LinkedIn