DISCOURS publié le 21 avr. 2021

Allocution prononcée par Delphine Ernotte Cunci, la présidente de l'UER, en ouverture de l'Assemblée Télévision 2021

Chers collègues et partenaires, chers Membres, chers amis,

Je suis très honorée d'ouvrir avec vous l'Assemblée Télévision 2021 de l'UER. Comme vous, je regrette vivement que le Sommet Médias de cette année ne puisse avoir lieu en présentiel. Je sais cependant que les équipes de l'UER ont travaillé d'arrache-pied pour élaborer un programme passionnant.

2020 a mis nos organisations à rude épreuve, comme jamais elles ne l'avaient été jusqu'ici. Mais durant cette crise sans précédent, c'est autour de la télévision que les foyers se sont réunis. Facteur de cohésion sociale, la télévision a aussi été un repère et un réconfort dans une période marquée par l'anxiété et l'incertitude. Les médias de service public sont sortis renforcés de la pandémie, qui a toutefois frappé nos économies de plein fouet. Dans bon nombre de pays, le financement public est devenu un enjeu central et même parfois crucial. La crise a aussi accéléré la transition vers le « tout numérique ». Je suis donc profondément convaincue que le moment est venu pour nous de nous rassembler, de réfléchir ensemble et d'agir de concert. Nous devons nous montrer plus déterminés que jamais ! Oui, le moment est venu, chers amis, d'intensifier nos efforts et d'unir nos forces. Je ne veux pas, dans quelques années, me souvenir de cette période comme d'une opportunité manquée. C'est maintenant ou jamais !

C'est très simple : seule une alliance solide, fondée sur la coopération et la solidarité, nous permettra de lutter à armes égales contre les plateformes américaines et chinoises qui nous livrent une concurrence féroce. Nous devons également unir nos efforts pour contrecarrer le risque croissant de voir plateformes, fabricants et sociétés de télécommunications être de plus en plus présents tout au long de la chaîne de distribution des contenus. Autant de sujets sur lesquels nous avons d'ores et déjà intensifié notre travail de lobbying à Bruxelles. Lorsque je devenue présidente de l'UER, l'une de mes premières priorités a été de rassembler nos Membres autour de prises de position visant à mieux défendre nos intérêts auprès des commissaires Vestager et Breton, mais également des membres du Parlement européen. En Europe, les règles du jeu doivent être équitables. Nous allons poursuivre nos efforts en ce sens.

Nous devons toutefois demeurer des partenaires incontournables des secteurs de la création et de la production. Nous sommes en effet convaincus qu'entre marché local et marché mondial, il est possible de voir émerger un marché européen.

Une autre de mes priorités a été de créer, en début d'année, un groupe de travail sur les coproductions. L'UER est passée maître dans l'art de réunir ses Membres autour de projets de grande envergure, ainsi qu'en témoignent le Concours Eurovision de la Chanson, l'Échange d'actualités, le portefeuille de droits sportifs et, très bientôt, la plateforme OTT pour le sport et le pilote pour les Actualités numériques, des initiatives très prometteuses. Qu'avons-nous à y gagner ? La réponse coule de source : · > Nouveaux publics & Impact démultiplié · > Diversité & Inclusion · > Efficience · > Innovation & Bonnes pratiques, le tout autour d'une marque exceptionnelle : l'EUROVISION !

Puisque j'ai l'occasion de m'adresser à vous aujourd'hui, je vous lance un appel : mettons encore davantage à profit nos marques UER et Eurovision pour saisir toutes les opportunités, pour coproduire et échanger toujours plus de contenus. Au cours des dernières semaines, le nouveau groupe de travail sur les coproductions a déjà ouvert de nouvelles pistes de réflexion concernant le travail à mener ensemble. Je sais que vous en allez en discuter plus en détail aujourd'hui, mais pour résumer, notre ambition est d’apporter des réponses aux questions suivantes :

> Des séries de fiction d'excellente facture, telles que celles qui sont produites par l'European Alliance ou Nordvision par exemple, peuvent-elles être proposées aux Membres de l'UER en prévente, avant leur commercialisation ?

> La marque Eurovision peut-elle être utilisée en lien avec d'autres coproductions et échanges de contenus, dans des genres comme la fiction jeunesse ou le documentaire par exemple ? Ce serait là un moyen d'asseoir le rôle de notre réseau de médias de service public sur le marché, mais aussi d'en souligner l'importance auprès des bailleurs de fonds tels que la Commission européenne.

> Pouvons-nous former une alliance européenne avec des plateformes, dans le cadre de laquelle nous travaillerions sur des coproductions ? L'objectif, ce faisant, serait par exemple de dégager une vision commune en matière de droits (un nombre minimum de mois pour le linéaire et le numérique), d'investissements et de territoires.

> Comment mettre à profit nos ressources collectives pour fidéliser les meilleurs éléments ?  Nous devons pouvoir continuer à puiser dans notre réservoir de talents créatifs et techniques, ce qui sera plus facile si nos mutualisons nos moyens dans le cadre de l'UER.

Nous avons selon moi atteint un stade critique de l'évolution du paysage audiovisuel. Je le répète, c'est en unissant nos forces et en travaillant ensemble que nous pourrons saisir cette chance, qui est peut-être la dernière, de nous garantir l'accès à des fictions de premier ordre. Je vous invite donc tous, chers collègues et amis des Membres de l'UER, à vous lancer à nos côtés dans la réalisation de ces projets internationaux dont nous avons tant besoin. Je suis fermement convaincue que c'est le bon moment et le bon endroit pour le faire. L’heure est en effet venue de concrétiser nos ambitions, et la communauté Télévision de l'UER est idéalement placée pour nous y aider.

Je sais par ailleurs que des élections se dérouleront pendant cette assemblée. Je saisis donc cette occasion pour remercier tous les membres du Comité TV qui s'apprêtent à le quitter et qui ont participé activement à ses travaux et lui ont consacré du temps et de l'énergie. Je souhaite également la bienvenue à tous les nouveaux membres du comité, que je remercie de relever ce nouveau défi. Je sais qu'assumer un mandat auprès de l'UER exige un grand dévouement, mais je sais aussi combien cette expérience peut être enrichissante et gratifiante, croyez-moi. Une expérience qui permet notamment de nouer des liens avec d'autres professionnels des médias, et qui peut aboutir au lancement de projets... ou voir se forger des amitiés nouvelles.

Je vous souhaite à toutes et tous une excellente Assemblée Télévision 2021. À bientôt !

Contacts

Jo Waters
Attachée de communication principale

+41 22 717 2501
waters@ebu.ch