Retour à Histoires
HISTOIRES

Selon un rapport de l'UER, les médias de service public jouent un rôle clé pour combler les lacunes en matière d'éducation aux médias

25 octobre 2023
Selon un rapport de l'UER, les médias de service public jouent un rôle clé pour combler les lacunes en matière d'éducation aux médias

Un rapport détaillé, publié par le service d'Analyse médias (MIS) de l'UER pendant la Semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l'information, met en lumière un manque criant de compétences numériques chez les adultes européens. En effet, seuls 54 % des 16-74 ans possèdent des compétences numériques fondamentales.

Le rapport intitulé Public service media strengthening media literacy, que le MIS de l’UER a publié le 25 octobre 2023 à l'occasion de la Semaine mondiale de l'éducation aux médias et à l'information, répertorie 54 médias de service public (MSP) qui ont lancé des initiatives d'éducation aux médias dans 33 territoires. Il s'appuie sur des données recueillies dans le cadre d’une enquête à laquelle ont répondu 30 entreprises audiovisuelles publiques. Il en résulte une cartographie des ressources et des activités en matière d'éducation aux médias proposées par les MSP en Europe et dans l'ensemble du secteur audiovisuel. Des résultats qui mettent en évidence un besoin réel et permanent de soutien à l'éducation aux médias, d'autant plus que sous l’effet du numérique, le partage et la consommation de l’information ne cessent d’évoluer.

De nombreux Membres de l'UER ont présenté leurs initiatives pour remédier aux niveaux faibles ou inexistants d'éducation aux médias. Les domaines concernés comprennent l'intelligence artificielle, l’actualité, les compétences numériques, ou encore les programmes destinés aux enfants et aux jeunes. Les répondants ont été unanimes pour affirmer que l’importance de l'éducation aux médias ne ferait que se renforcer dans les cinq prochaines années.

TG4 est l'un des organismes qui a cité l'éducation aux médias comme l’une de ses grandes priorités.

Máire Aoibhinn Ní Ógái, responsable des archives de TG4, déclare :

L'éducation aux médias, le développement de l'esprit critique et le fait d'être une source sûre et fiable d'informations et de programmes de divertissement font partie intégrante de notre stratégie pour les cinq prochaines années, au cours desquelles nous prévoyons de réinventer nos magazines et nos émissions d’information, en faisant fond notamment sur nos ressources pédagogiques.

Le rapport du MIS de l’UER met notamment en évidence le rôle majeur assumé par les MSP pour combler les lacunes en matière d'éducation aux médias. Le sujet reflète la mission principale conférée à l’audiovisuel public, qui est de contribuer à une citoyenneté éclairée et de savoir identifier les informations dignes de confiance. Autant d’éléments indispensables à la démocratie, tout particulièrement lorsque se tiennent des élections.

La Radio-Télévision Suisse (RTS) mène des initiatives sur la désinformation et la participation démocratique, axées plus particulièrement sur l’éducation à la politique et à la citoyenneté.

Christine Pompéi, responsable Éducation aux médias à la RTS :

"L'éducation aux médias facilite incontestablement le décryptage de l'information et favorise une démarche citoyenne. En développant l'esprit critique en matière de consommation des médias, la RTS propose une stratégie éducative qui s'inscrit pleinement dans sa mission de service public."

Le rapport du MIS analyse en quoi l’éducation à l'information constitue un outil essentiel pour lutter contre la désinformation. Il montre notamment que si un Européen sur quatre dit être souvent exposé aux fausses nouvelles, 36 % de la population de l'UE n'est pas en mesure de les reconnaître avec certitude. Les groupes les plus vulnérables dans ce domaine sont les jeunes adultes, les personnes qui passent de longues heures en ligne et celles qui s'informent sur les réseaux sociaux. 

À l’instar de nombreux autres médias publics, Česká Televize, en République tchèque, est officiellement chargée par le gouvernement de former aux médias. En plus de couvrir l'actualité et la désinformation, ČT prévoit d'étendre ses activités aux compétences numériques générales, à l'IA générative et aux algorithmes de recommandation.

RTV Slovenia, quant à elle, n’est pas dotée d’un mandat officiel (comme 43 % des MSP), mais table sur une importance croissante de l'éducation aux médias dans les années à venir. La RTV prend d’ailleurs déjà des initiatives dans ce domaine, ciblant tout particulièrement les adolescents, notamment en ce qui concerne la désinformation, la publicité occulte sur les réseaux sociaux et la compréhension du métier de journaliste.

Les activités liées aux médias occupent une place importante dans l’éducation des enfants. Les parents sont très préoccupés par le comportement en ligne de leur progéniture, 70 % d'entre eux craignant de voir leurs enfants victimes de harcèlement en ligne et s'inquiétant également des contenus qu’ils peuvent visionner.

Les initiatives d'éducation aux médias de la Bayerischer Rundfunk (BR), en Allemagne, reposent sur deux piliers : les projets destinés aux enfants et aux jeunes et les manifestations et formations destinées au corps enseignant et aux adultes intéressés. Ce sont en moyenne 20 000 enfants, jeunes et adultes qui participent directement aux projets du média bavarois.

Isabella Schmid, responsable des projets d'éducation aux médias à la BR :

"Nous sommes convaincus que la meilleure façon de comprendre les médias est d’en faire soi-même l’expérience. Les participants produisent leurs propres sujets avec l’aide des professionnels de notre organisme, tout en se familiarisant avec les bases du journalisme et en posant des questions critiques sur le contenu."

L'une des grandes initiatives est la Journée des médias jeunesse de l'ARD, à laquelle participent désormais toutes les entreprises publiques audiovisuelles allemandes. Au programme du 15 novembre 2023, quelque 200 ateliers en ligne autour du thème « L’IA toute-puissante ? ». Par exemple, l'IA peut aider les écoliers à faire leur devoirs à la maison, mais peut-elle aussi leur permettre de se faire des amis ? L'IA peut-elle sauver des vies ? Pourrait-elle même aller jusqu’à nous remplacer ?

Il faut également tenir compte des effets de l'IA sur nos démocraties et du potentiel accru des deepfakes et de la désinformation. Et Isabella Schmid d'ajouter : « Il n'est pas facile de distinguer le vrai du faux parmi la pléthore d’opinions et de fausses informations ».

Jean Philip De Tender, directeur général adjoint et directeur du département Médias de l'UER :

"L'éducation aux médias est la clé d'un monde véritablement submergé d'informations. Elle permet aux individus de faire la distinction entre la vérité et la désinformation et favorise l’émergence d’une société capable d’exercer une pensée critique en réponse à des récits biaisés et des contenus trompeurs.

Comme le montre clairement ce rapport, les MSP sont l’un des piliers de l'éducation aux médias. Grâce à des initiatives ciblées et à des contenus d’information factuels, ils dotent le public des outils nécessaires pour analyser, remettre en question et interpréter les informations auxquelles il est exposé."

Public service media strengthening media literacy a été publié le 25 octobre 2023, à l'occasion de la Semaine mondiale de l'éducation aux médias et à l'information.

Liens et documents pertinents

Contact


Jo Waters

Responsable de la communication de contenu

waters@ebu.ch

Liens intéressants