ACTUALITÉ publié le 01 juin 2016 • Département / Unité Relations aux Membres et Communication

L'UER s'inquiète des menaces qui pèsent sur la radiodiffusion de service public en Bosnie-Herzégovine

L'Union Européenne de Radio-Télévision (UER) est vivement préoccupée par le projet de la Radio-Télévision de Bosnie-Herzégovine (BHRT), son Membre bosnien, d'interrompre ses activités de radiodiffusion à la fin juin, par manque de fonds. Ce serait la première fois qu'un radiodiffuseur de service public européen se verrait contraint de suspendre ses activités en raison de difficultés financières.

Cette annonce sans précédent signifie que la Bosnie-Herzégovine pourrait devenir le seul pays européen sans un radiodiffuseur national de service public opérationnel.

La situation financière de la BHRT se détériore depuis de nombreuses années, l'organisme souffrant d'un niveau de financement insuffisant lié à l'érosion progressive de la redevance, à un système de perception lacunaire et aux arriérés de paiement substantiels accumulés par ses partenaires régionaux, Radio-televizije Federacije BiH et Radio-televizije Republike Srpske. De surcroît, la réforme du financement des médias de service public en Bosnie-Herzégovine, pourtant nécessaire, n'a cessé d'être repoussée.

Ces dernières années, l'UER a aidé activement son Membre bosnien à s’efforcer d’assurer la pérennité de son financement. Elle a notamment rencontré à plusieurs reprises des représentants gouvernementaux pour tenter de trouver une solution durable pour la redevance. Elle a aussi lancé un appel au Parlement européen et à la Commission européenne pour qu'ils appuient la mise en œuvre, dans le pays, des normes de l'UE relatives aux médias.

L'UER a annoncé la semaine dernière que la BHRT lui devait plus de 6 millions CHF. L'organisme n'a en effet pas été en mesure d'assumer ses obligations financières, notamment le paiement des droits sur les prochains Championnats d'Europe de football. Des efforts ont été déployés dans le but de convenir d'un plan de remboursement pour les arriérés de la BHRT, mais sans succès.

L'UER avait fixé au 31 mai la date butoir pour tâcher de trouver une solution à cette crise financière, mais compte tenu des tentatives de dernière minute faites en ce sens, elle a décidé à titre exceptionnel de repousser ce délai jusqu'au mercredi 8 juin, avant le début des Championnats d'Europe de football.

Ingrid Deltenre, Directrice générale de l'UER, a déclaré : "Nous espérons vivement que le gouvernement de Bosnie-Herzégovine reconnaîtra la gravité de la situation et lancera le processus de réforme de la redevance, mais surtout qu'il prendra les mesures nécessaires, dans les plus brefs délais, pour permettre à la BHRT de poursuivre ses activités et de rembourser ses arriérés."

Mme Deltenre a ajouté : "Nous sommes en effet convaincus que des médias de service public solides et pérennes forment la pierre angulaire d'une démocratie stable et constituent un rouage essentiel de la cohésion sociale. Ils sont également le reflet de la liberté et de la pluralité des médias d'un pays. Nous invitons donc la Commission européenne et les institutions internationales à appuyer l'appel que nous lançons au gouvernement de Bosnie-Herzégovine pour qu'il propose une solution crédible garantissant le financement à long terme des médias de service public bosniens, à l'appui de cette démocratie naissante."

Liens intéressants

EBU calls for joint action with EU to defend PSM in Bosnia and Herzegovina

Contact detail

Michelle Roverelli
Head of Communications, Marketing and Events
+41 79 647 17 24
roverelli@ebu.ch
LinkedIn