COMMUNIQUÉ DE PRESSE publié le 18 mai 2021

L’UER soutient le lancement de la Journalism Trust Initiative et l'appel à une plus grande transparence des médias

L’UER a souligné son engagement à l’égard de l’Initiative pour la confiance dans le journalisme (Journalism Trust Initiative - JTI), avec le lancement de l’outil de transparence de la JTI, un dispositif inédit visant à promouvoir un journalisme de confiance.

Cet outil en ligne permettra aux organismes de médias de vérifier, de faire connaître et de promouvoir la transparence et la fiabilité de leurs processus éditoriaux, ainsi que d’identifier les médias dignes de confiance. Il devrait favoriser des méthodes journalistiques et des sources fiables, mais aussi transformer radicalement les moyens de lutte contre la désinformation.

L’UER soutient la JTI depuis ses débuts, par sa participation en tant qu’association professionnelle au travail normatif, entre avril 2018 et novembre 2019. Plusieurs Membres de l’UER ont collaboré à ce processus, car les défis liés à la désinformation et à la concurrence dans la distribution de l’information revêtent aujourd’hui une ampleur mondiale : une position commune de la profession, à l’échelle internationale, sur la création de règles et de normes solides s’avère donc nécessaire et urgente.

Pour Noel Curran, directeur général de l’UER,

La confiance du public dans l’information est essentielle. Or, avec la montée en  puissance de la désinformation, elle risque d’être perdue. L’UER apporte un soutien indéfectible à la JTI depuis le lancement de l’initiative. Plusieurs de ses Membres ont travaillé à l’élaboration de la norme visant à promouvoir la fiabilité de l’information et à signaler les sources d’information dignes de confiance. La mise à disposition de ces règles aux organismes de médias du monde entier apportera un solide contrepoids aux fausses nouvelles dont le public est submergé.

L’auto-évaluation, qui permet aux organismes de médias de vérifier, d’améliorer et de faire valoir la qualité de leurs pratiques journalistiques, est au cœur de cet outil. L’objectif est de bâtir un écosystème informatif plus sain, au sein duquel il sera possible d’identifier et de récompenser la pratique d’un journalisme fiable, et ainsi de restaurer la confiance du public dans le journalisme en général.

La JTI s’appuie sur une liste de critères, élaborée par Reporters sans frontières en collaboration avec plus de 130 organisations et personnes représentant le secteur des médias, le monde universitaire, les organes de régulation et d’auto-régulation, les entreprises technologiques et les acteurs du développement des médias. Initialement publiée par le Comité européen de normalisation, cette norme est aujourd’hui disponible sous la forme d’une application Internet interactive.

L’offre de la plateforme JTI comprend trois étapes. L’organisme de médias est d’abord invité à effectuer une auto-évaluation à l’aide de l’application Internet, consistant en une vérification interne de la conformité avec la norme JTI. Il peut ensuite choisir de diffuser les résultats de cette auto-évaluation et de les publier dans un rapport de transparence. Enfin, un audit externe est réalisé dans le cadre d’une évaluation indépendante, par un organisme certificateur agréé. Après avoir passé ces trois étapes avec succès, le média sera certifié et recevra le label JTI.

L’antidote à la désinformation

L’élaboration de la JTI est une réponse directe à la diffusion virale de la désinformation constatée ces dernières années. Selon le Baromètre de confiance Edelman 2020, pas moins de 74 % des internautes se déclarent préoccupé.e.s par la désinformation sur les réseaux sociaux, et 64 % se tournent vers les organismes de médias pour obtenir des informations fiables. Démontrer la qualité de leurs pratiques journalistiques permet donc aux organismes de médias non seulement de répondre aux attentes du public, mais aussi de toucher un plus grand nombre de personnes et de développer leurs sources de revenus. Pour ce faire, la JTI leur propose désormais un outil numérique unique en son genre, grâce auquel ils peuvent aussi obtenir un audit indépendant basé sur leur auto-évaluation pour recevoir le « label JTI » garantissant leur conformité à la norme JTI.

Renforcer les organismes d’information, rassurer les publics

Pour lutter contre la désinformation et assainir l’espace d’information, les publics, mais aussi les entreprises, notamment les annonceurs et les distributeurs, doivent pouvoir différencier les sources d’information fiables et douteuses. La JTI établit cette distinction grâce à un mécanisme transparent, normatif et lisible par machine, afin que les utilisateurs et utilisatrices puissent savoir immédiatement si un média est digne de confiance. Pour les organismes de médias, c’est l’occasion de montrer leur professionnalisme et de faire fond sur cette qualité.

Le lancement de l’application Internet de la JTI annoncé aujourd’hui a été précédé d’une phase pilote à laquelle ont participé près de 50 médias, pour faire des tests complets de l’outil. Citons notamment CBC-RadioCanada, France Télévisions, SRG-SWI swissinfo, NRK, Schibsted, Tiempo Argentino, Der Spiegel, Colorado Public Radio, Dnevnik (Bulgarie) et The Wire (Inde). Le 19 avril, les Membres de l’UER ont assisté à un webinaire dans le cadre duquel ils ont pu partager leurs expériences à l’issue de la phase pilote.

Tout média peut adhérer à l’initiative en se rendant sur la page JTI online tool, disponible actuellement en anglais, français, allemand et espagnol, et en créant un profil en vue de réaliser une auto-évaluation. Les professionnel.le.s des médias qui souhaitent en savoir plus sur le processus en trois étapes de la JTI peuvent s’inscrire au webinaire qui se déroulera le 7 juin 2021, au cours duquel sont prévus une présentation de l’outil et un échange d’expériences entre représentant.e.s des médias ayant participé à la phase pilote.

Co-financée par la Commission européenne et Craig Newmark Philanthropies, la JTI est une initiative pluridisciplinaire de grande envergure visant à améliorer les pratiques professionnelles et à accroître la transparence dans notre espace commun d’information et de communication.

Contacts

Jo Waters
Attachée de communication principale

+41 22 717 2501
waters@ebu.ch