ACTUALITÉ publié le 04 juil. 2022

Trois questions à Bernhard Hanneken, programmateur du Festival de Rudolstadt

Trois questions à Bernhard Hanneken, programmateur du Festival de Rudolstadt

Le Festival Folk Euroradio (EFF) a eu lieu dans le cadre du festival de Rudolstadt en Allemagne du 8-10 juillet 2022. L'EFF, à l'invitation de l'ARD-MDR, y a présenté 15 des meilleurs groupes et artistes solo dans le genre musical Roots & Folk. Sélectionnés par les radios Membres de l'UER, les musiciens représentent les pays suivants : Allemagne, Autriche, Écosse, Estonie, Finlande, Italie, Lettonie, Norvège, Pologne, Portugal, République tchèque, Suède, Suisse et Ukraine. Nous avons posé trois questions à Bernhard Hanneken, programmateur du festival de Rudolstadt.

Q : Quelle est la ligne éditoriale que vous avez suivie pour la programmation cette année ?

R : Le Festival Folk Euroradio (EFF) n'a pas de commissaire ou de superviseur. Le programme se compose d'une série de concerts d'artistes envoyés par les producteurs radio de leurs pays respectifs. Il n'y a donc pas vraiment de ligne éditoriale. Nous avons toujours eu la volonté d'assurer la continuité du festival, tout en permettant à un maximum de radios de participer à l'événement. Je suis heureux qu'une fois de plus, nous ayons pu réunir une quinzaine de groupe et d'artistes. Ce n'est pas un nombre record mais c'est tout de même une réussite, surtout au regard des circonstances de ces deux ou trois dernières années.

Avez-vous constaté des changements importants dans l'éventail des artistes sélectionnés, par rapport à la dernière édition avant la pandémie ?

Le principal changement par rapport à 2019 est bien sûr l'absence des artistes russes. Nous ne les aurions probablement pas acceptés même s'ils s'étaient présentés. A l'automne dernier j'étais encore en contact avec les deux radios russes qui avaient participé par le passé, Radio Russia et Radio Orpheus. Mais depuis les événements du 24 février, nous n'avons plus eu de nouvelles. Les radios russes n'ont pas demandé à participer au festival et nous n'avons pas eu à rejeter leur demande. Je pense que c'est une bonne chose qu'ils ne se présentent pas. J'espère sincèrement que ce ne sera qu'une mesure temporaire, mais bien sûr, ce n'est pas là ce qui importe le plus. La situation est bien pire en Ukraine pour les personnes qui se battent et qui perdent la vie. Que les radios russes participent à des manifestations comme l'EFF, ce n'est vraiment rien en comparaison. J'espère néanmoins que les choses finiront par s'arranger et que la Russie pourra à nouveau participer au festival.

Quels sont vos coups de cœur pour cette nouvelle édition ? Quelles surprises nous réservez-vous ?

En fait, il y a deux choses dont je suis assez content. D'une part, le retour de BBC Écosse et, d'autre part, la présence pour la première fois d'un artiste italien, ce qui me réjouit. Et il y a encore une chose. Pour la toute première fois, nous avons un groupe sami. Depuis que nous accueillons l'EFF à Rudolstadt, j'ai été en contact avec mes collègues en Finlande, en Suède et en Norvège pour leur demander qu'ils nous envoient des musiciens de la communauté autochtone sami. Et je suis très heureux que notre ami Leiv Solberg de NRK, Oslo, se soit rallié à l'idée en envoyant à Rudolstadt la chanteuse Kajsa Balto accompagnée de ses musiciens. Je suis très impatient de les entendre.

L'offre MUS des concerts de l'EFF 2022 sera disponible dès le mois d'août. En attendant, écoutez la playlist avec la sélection des radios de l'UER.

Contacts

Monica Schütz
Gestionnaire de communauté
+41 78 641 70 20
schuetz@ebu.ch