POSITION POLITIQUE publié le 19 janv. 2023

Protéger les médias pour préserver la démocratie : l'EMFA et les médias de service public

Protéger les médias pour préserver la démocratie : l'EMFA et les médias de service public

Le 19 janvier, l'UER a publié sa prise de position concernant la législation européenne sur la liberté des médias (EMFA, European Media Freedom Act). Ce nouvel instrument donne en effet l'occasion à l'Europe d'énoncer les grands principes permettant de protéger médias et journalistes contre les menaces et les ingérences qu'ils peuvent subir. L'UER souscrit pleinement à l'objectif de promotion de l'indépendance et du pluralisme des médias en Europe. Non seulement l'EMFA reconnaît le rôle particulier des médias dans les sociétés démocratiques, mais elle entend rallier un large soutien à la cause de médias de service public indépendants, vigoureux et correctement financés.  

Noel Curran, directeur général de l'UER, déclare à ce propos :

"L'indépendance des médias, la visibilité des contenus d'intérêt public et les ingérences dans les contenus en ligne sont des sujets particulièrement importants, sur lesquels l'EMFA pourrait établir des principes permettant aux médias de service public de valoriser la démocratie en Europe."

Nous devons veiller à ce que la version définitive du texte permette de répondre aux menaces qui pèsent sur l’indépendance des médias et facilite l'accès du public aux médias qui l'intéresse, tant en ligne que hors ligne. Dans cette optique, nous demandons aux responsables européen.ne.s :

  • de protéger et de défendre l'indépendance des médias et des journalistes ;
  • de s'assurer que les utilisateurs et utilisatrices peuvent facilement accéder aux services de médias d'intérêt général ;
  • et de lutter contre les comportements arbitraires des grandes plateformes à l'égard des contenus de médias.

Compte tenu de leur nature particulière, qui les distingue d'autres secteurs d'activité, les services de médias doivent bénéficier d'une protection adaptée. Le processus législatif prévu dans le cadre de l'EMFA doit donc s'attacher à préserver une dynamique propice aux objectifs du marché unique, mais aussi à respecter le caractère distinctif et les règles du secteur des médias, ainsi que la division des compétences juridiques entre UE et États membres.