BLOG publié le 31 janv. 2019 • Département / Unité Relations aux Membres et Communication

Investir dans la culture et le contenu européens

Nous venons de publier notre dernier rapport sur la contribution des médias de service public à l’économie créative, dont les chiffres et les informations pourraient vous être utiles pour vos propres campagnes publiques.

  • En 2017, les médias de service public (MSP) ont investi 18,6 milliards d’euros en contenus, apportant ce faisant une contribution essentielle à la production audiovisuelle européenne. Leurs dépenses dans ce domaine ont augmenté de 5 % au cours des quatre dernières années, alors que dans le même temps, les budgets des MSP ont majoritairement stagné.
  • 84 % de ces dépenses, soit 15,5 milliards d’euros, est consacré à des contenus originaux, ce qui a un impact positif sur le secteur de la radiodiffusion, mais également sur la croissance économique des pays européens.
  • 88 % des productions télévisées des MSP sont d’origine locale ou européenne.
  • Contrairement à ce qu’affirment certaines critiques, ce n’est pas sur les contenus de divertissement que les MSP axent leurs efforts, mais sur les actualités et les magazines destinés à la télévision (27 %) et, en ce qui concerne la radio, sur la musique et l’information (65 %). Les émissions de divertissement ne représentent que 6 % des programmes télévisés.
  • Nos Membres génèrent des revenus commerciaux dans tout le secteur médiatique.
  • Ainsi donc, au cours des trois prochaines années la Télévision tchèque apportera son appui à 62 films en République tchèque. En France, les MSP ont soutenu 89 longs métrages en 2017. En Italie, la RAI investit 70 millions d’euros par an dans des productions cinématographiques et il en va de même dans de nombreux autres pays. Soulignons également que tous les lauréats européens de la Palme d’or de ces 10 dernières années étaient soutenus par des radiodiffuseurs de service public.
  • Au total, ce ne sont pas moins de 2,8 milliards d’euros que les MSP ont investis en 2017 dans des programmes de fiction. Nos Membres ont de surcroît apporté une contribution directe à 73 % des fictions produites dans l’UE, contre à peine 1,2 % pour les plateformes de vidéo à la demande telles que Netflix et Amazon.

Le contenu se trouve au cœur même de notre mission. Une analyse statistique permet de constater que la stratégie d’investissement des MSP dans le contenu diffère grandement de celle des entreprises commerciales. Leurs priorités sont en effet différentes, ce qui n’est pas si surprenant.

À l’UER, nous souhaitons identifier et promouvoir de nouveaux modèles de collaboration entre nos Membres et, cette année, nous lancerons un fonds de coproduction destiné à soutenir et à financer le développement, par les MSP, de programmes de fiction innovants.

Notre engagement à l’égard des contenus n’est toutefois pas que financier. Les valeurs qui guident nos choix sont elles aussi d’une importance primordiale, à l’instar du caractère universel de nos offres et de notre indépendance vis-à-vis de de toute influence politique extérieure, tout particulièrement en ce qui concerne l’information. Quant aux contenus que nous produisons, ils reflètent l’importance que nous accordons à l’excellence et à l’innovation.

Ce système de valeurs constitue le fondement de nos objectifs stratégiques et de nos décisions au quotidien. Des objectifs et des décisions qui, comme le démontrent nos travaux de recherche, ont des répercussions positives sur la vie sociale et culturelle européenne et produisent des résultats que le secteur commercial n’a pas vocation à atteindre.

Liens intéressants

PSM Contribution to the European Creative Sector 2019 (Members only)

Ecrit par

Noel Curran
Directeur général de l'UER

+41 22 717 2005
dgo@ebu.ch