ACTUALITÉ publié le 14 juil. 2020

L'UER et ses partenaires préoccupés par l'avenir des médias de service public en Slovénie

L'Union Européenne de Radio-Télévision (UER), la Fédération européenne des journalistes (FEJ) et l'Organisation des médias de l'Europe du sud-est (SEEMO) s'inquiètent du projet de modification du système de financement des médias de service public en Slovénie et de la période très courte de cinq jours dévolus au débat public.

La proposition d'amendement de la loi sur la radio et la télévision slovènes réduit considérablement le financement du service public et marginalise son rôle à venir. Des amendements sont également proposés à la loi sur les médias de masse et à la loi sur l'agence de presse slovène.

Sous le régime actuel de la redevance, inchangé depuis 2012, la RTVSLO connaît déjà des difficultés financières alors que la demande de contenu et de plateformes n'arrête pas d'augmenter. Parmi les mesures prévues, une coupe claire priverait le budget de l'organisme d'environ 13 millions d'euros, mettant ainsi en péril la mission de service public. Selon la loi, la mission des médias slovènes de service public est d'informer, éduquer et divertir toutes les couches de la population.

Noel Curran, directeur général de l'UER, déclare : "Nous sommes profondément préoccupés par l'avenir de la radiodiffusion de service public en Slovénie. Nous nous adressons aujourd'hui aux autorités slovènes pour leur faire part de notre inquiétude et leur demander de consacrer plus de temps à un large débat public sur la modification du système de financement afin de prendre en compte tous les points de vue.

La RTVSLO est une institution importante qui contribue de manière significative à la démocratie slovène. Il convient de lui garantir un financement adéquat, stable et prévisible pour l'aider à remplir sa mission, si importante pour la société."

Renate Schroeder, directrice de la FEJ, déclare pour sa part : "L'indépendance de la RTVSLO est en grand danger si le projet de loi passe tel quel. Le public slovène mérite mieux. Les médias de service public s'adressent à l'ensemble de la population et doivent en conséquence être financés par les fonds publics et contrôlés de manière démocratique. La pandémie de COVID-19 a démontré une fois de plus le rôle essentiel joué par les MSP. Les professionnels des médias doivent pouvoir travailler dans cadre indépendant s'ils veulent conserver la confiance du public."

Oliver Vujovic, secrétaire général de la SEEMO, ajoute : "En ces temps difficiles, nous avons besoin plus que jamais en Slovénie d'un service public audiovisuel fort, indépendant et disposant des ressources financières nécessaires. A cet égard, il faut qu'un débat public large et ouvert soit mené selon les normes internationales ; toutes les parties prenantes importantes qui pourraient être affectées par les changements proposés doivent avoir leur mot à dire dans ce processus."

L'UER, la FEJ et la SEEMO demandent instamment au gouvernement slovène de prolonger le temps du débat public et d'assurer à la RTVSLO un financement suffisant pour permettre au radiodiffuseur de remplir sa mission au service de la société tout en se démarquant d'une quelconque influence politique.

Contacts

Radka Betcheva
Responsable des relations avec les Membres - Europe centrale et orientale

+41 22 717 2006
betcheva@ebu.ch
LinkedIn

Downloads