Retour à Histoires
HISTOIRES

Le Parlement européen montre l’exemple en protégeant la liberté des médias hors ligne et en ligne

03 octobre 2023
Le Parlement européen montre l’exemple en protégeant la liberté des médias hors ligne et en ligne

Les médias de service public se félicitent de l’issue du vote en plénière du Parlement européen concernant la législation européenne sur la liberté des médias (EMFA). L’UER en appelle maintenant au Conseil et à la Commission pour s’engager dans des négociations constructives avec le Parlement, lors du prochain trilogue.

Wouter Gekiere, Responsable du Bureau de l’UER à Bruxelles, commente :

Les eurodéputé.e.s ont sensiblement amélioré le projet de règlement de l’EMFA, adoptant des principes solides en faveur de l’indépendance des médias de service public, assurant la protection des journalistes et de leurs sources et préservant les médias de la censure des plateformes en ligne de dimensions mondiales. Nous demandons instamment à l’équipe de négociation du Parlement d’être très vigilante sur tous ces points, lors des négociations du trilogue.

L’indépendance des médias est une nécessité pour la santé des démocraties. C’est pourquoi l’Union Européenne de Radio-Télévision est favorable aux garanties visant à protéger les entreprises audiovisuelles publiques contre l’ingérence des gouvernements, que ce soit au niveau de leur ligne éditoriale, de leur management ou de leur financement. Toutefois, l’indépendance des médias européens ne peut être garantie que si les grandes plateformes en ligne, les appareils et les interfaces utilisateurs utilisés pour accéder au contenu éditorial respectent des règles claires. Dans ce contexte, les MSP se félicitent des améliorations suivantes, que le Parlement européen a adoptées :

  • L’article 17 rééquilibre la relation entre les grandes plateformes en ligne, leurs directives de modération et leurs algorithmes, d’une part, et la liberté des médias, d’autre part. Les citoyen.ne.s doivent en effet pouvoir accéder à des contenus de médias produits de manière professionnelle, selon des normes éditoriales élevées, sur des plateformes où la désinformation peut facilement se développer.
  • L’article19 impose aux fabricants d’appareils et aux interfaces utilisateurs une nouvelle obligation en matière de responsabilité éditoriale des contenus de médias. Cet aspect revêt une importance primordiale eu égard aux relations entre les médias et leur public, mais aussi parce que les citoyen.ne.s doivent pouvoir savoir facilement qui assume la responsabilité éditoriale des contenus.
  • L’article 23 va au-delà des simples exigences de transparence pour les mesures d’audience réalisées par les grandes plateformes en ligne. Une obligation de partager les mesures d’audience avec les autres médias concernés a en outre été ajoutée, ce qui devrait s’avérer très utile.

Wouter Gekiere de préciser :

Les grands opérateurs de plateforme ont fait tout ce qu’ils pouvaient, en ayant parfois recours à des méthodes de lobbying discutables, pour diluer les dispositions de l’EMFA et échapper à leurs nouvelles obligations. Fort heureusement, les eurodéputé.e.s ont aujourd’hui fait preuve de leadership pour protéger la liberté des médias, à la fois hors ligne et en ligne, ayant parfaitement compris le jeu de ces géants et gardant continuellement à l’esprit l’objectif et les principes fondamentaux de cette loi.

Liens et documents pertinents

Contact

Prenez contact. Nous sommes là pour vous aider.