ACTUALITÉ publié le 18 mars 2020

L’UER exhorte les autorités du Kosovo à protéger les MSP

L’UER est préoccupée par les compressions budgétaires proposées à l’égard du radiodiffuseur public du Kosovo (RTK).

Le projet de budget national pour 2020, approuvé le 15 mars par une session extraordinaire du Parlement, a réduit le financement de la RTK de 2 millions d’euros (à 8.960.000 euros).

Nous croyons qu’une telle réduction du financement minera la mission du radiodiffuseur public d’informer, d’éduquer et de divertir les citoyens, de promouvoir la langue, l’histoire, la culture et les traditions nationales et de servir tous les segments de la société, y compris les enfants et les minorités. 

Le rôle des médias de service public (MSP) est encore plus important à l’heure actuelle, avec la propagation du coronavirus à travers l’Europe, lorsque les citoyens dépendent d’informations fiables, de contenus éducatifs et d’annonces de sécurité civile. 

Indépendamment de ces circonstances exceptionnelles, RTK est tenue par la loi de diffuser des événements culturels et sportifs importants, tels que les Jeux olympiques, qui impliquent des opérations à grande échelle, la planification à long terme et la sécurité financière.  

Assurer un financement indépendant, stable et adéquat des MSP fait l’objet de nombreux instruments européens, en particulier la recommandation 1878 (2009) de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe sur le financement de la radiodiffusion de service public nécessitant un « financement adéquat à long terme » des MSP". 

De plus, nous sommes également préoccupés par l’obligation de présenter des rapports trimestriels au Parlement prévue à l’art. 11, p. 10 : 
« Avant chaque trimestre, RTK soumettra à la Commission du budget et des finances à l’Assemblée, le programme des dépenses prévues. A la fin de chaque trimestre, RTK soumettra à l’Assemblée le rapport sur les dépenses effectuées. Conformément au présent paragraphe, les fonds sont affectés et transférés par le Trésor au compte d’une banque commerciale désignée par RTK, conformément à la décision de la Commission du budget et des finances. » 

Il ne fait aucun doute que RTK devrait rendre des comptes publics et être responsable de ses dépenses, et nous appuyons pleinement cette obligation.Toutefois, les rapports trimestriels au Parlement pourraient mener à des considérations de jugement et à une ingérence politique indue, ce qui compromettrait sérieusement l’indépendance et l’autonomie institutionnelles du radiodiffuseur public. 

Nous appelons les autorités compétentes à réexaminer le budget et les rapports au Parlement afin de permettre à la RTK de remplir son importante mission en faveur de la démocratie et de la société.

Contact detail

Radka Betcheva
Responsable des relations avec les Membres - Europe centrale et orientale

+41 22 717 2006
betcheva@ebu.ch
LinkedIn